Le sunnisme : Omar buvait du vin pour mieux digérer son repas !

Omar Ibn Khattâb, le deuxième calife usurpateur idolâtré par les omarites était alcoolique et n’arrêta jamais de boire du vin jusqu’à la fin de sa vie. Il en buvait plus précisément pour aider son appareil digestif, autrement dit, son corps n’arrivait pas à faire son travail sans l’alcool, cette boisson impure et diabolique selon l’islam. 
Bayhaqî, le savant omarite rapporta dans son Sonan : 
« Quant au récit dont Omar Ibn Khattâb fait l’objet, nous rapporta Abu Abdallah Hâfidh, nous rapporta Aboul Abbas Muhammad Ibn Ya’qub, nous rapporta Al-Hassan Ibn Moukram, nous rapporta Abun Nadhar, nous rapporta Abu Khaythama, nous rapporta Abu Is’hâq de ‘Amr Ibn Maymoun, qu’il dit : Omar Ibn Khattâb dit :
Nous buvons du Nabidh [vin issu de raisins ou de dattes] pour digérer la viande du chameau qui est dans nos ventres afin qu’elle ne nous dérange pas ! »
[1]

وأما الرواية فيه عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه فأخبرنا أبو عبدالله الحافظ ثنا أبوالعباس محمد بن يعقوب ثنا الحسن بن مكرم ثنا أبوالنضر ثنا أبوخيثمة ثنا أبوإسحاق عن عمرو بن ميمون قال قال عمر رضي الله عنه إنا لنشرب من النبيذ نبيذاً يقطع لحوم الإبل في بطوننا من أن تؤذينا .
سنن البيهقي ، ج 8 ، ص 299

‘Ala Ed-Dîn Ibn Mas’oud Al-Hanafî, un autre savant omarite rapporta aussi dans son livre : 
« Il est rapporté de notre maître Omar qu’il buvait du vin concentré et disait : nous sacrifions des chameaux, leurs cous sont la part de la famille d’Omar, et rien de les digère sauf le vin concentré ! » [2]

وأما الآثار فمنها ما روي عن سيدنا عمر رضي الله عنه أنه كان يشرب النبيذ الشديد ويقول إنا لننحر الجزور وإن العنق منها لآل عمر ولا يقطعه إلا النبيذ الشديد .
بدائع الصنائع ، ج5 ، ص 116


Et Al-Mouttaqî Al-Hindî le fameux Muhaddith omarite rapporta dans son livre : 
« Il est rapporté d’Omar, qu’il dit : Veuillez boire ce vin-là dans ces bols-ci, car il affermit les lombes et digère ce qui se trouve dans le ventre. Et tant que vous avez de l’eau (à boire) avec vous, il ne vous rendra pas ivres. » [3]

13795 ـ عن عمر قال : اشربوا هذا النبيذ في هذه الأسقية فإنه يقيم الصلب ويهضم ما في البطن وإنه لم يغلبكم ما وجدتم الماء.
كنز العمال ، ج 5 ، ص 522 .

Pour les omarites qui ne connaissent pas le sens du terme « Nabidh » :
Le sens du terme Nabidh dans les livres omarites : 
« Nabidh a été nommé ainsi, puisque celui qui le prépare, met d’abord une quantité de dattes ou de raisins secs dans un récipient ou dans une outre et ajoute ensuite de l’eau. Puis il le laisse ainsi jusqu’à ce qu’il bout, se renverse et devient donc enivrant ! » [4]

وإنما سمي نبيذا لأن الذي يتخذه يأخذ تمرا أو زبيبا فينبذه في وعاء أو سقاء عليه الماء ويتركه حتي يفور [ ويهدر ] فيصير مسكرا .

تاج العروس ، ج5 ، ص500 ، ماده نبذ .

Mohy Eddin An-Nawaoui, un autre érudit omarite écrivit à ce propos : 
Quant au vin, il est impur conformément à la parole du Tout-Puissant « Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du Diable. » [5] Elle rend donc la consommation de vin, illicite, en cas d’absence de préjudice. Il est donc impur comme le sang.
Quant au Nabidh, il est impur, car il est une boisson concentrée qui rend festif. Il est donc impur comme le vin.
[6]

واما الخمر فهي نجسة لقوله عز وجل ( إنما الخمر والميسر والأنصاب والأزلام رجس من عمل الشيطان ) ولأنه يحرم تناوله من غير ضرر فكان نجسا كالدم واما النبيذ فهو نجس لأنه شراب فيه شدة مطربة فكان نجسا كالخمر.

المجموع ، محيي الدين النووي ، ج 2 ، ص 563 .

Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’Émir des croyants ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Sunnisme.net

Lundi, le 29 avril 2019

Références : 
[1]-Sonan Bayhaqî, tome 8, page 519
[2]-Badâe’ us-Sanâe’, tome 6, page 473
[3]-Kanz ul-‘Ommal, tome 5, page 522
[4]-Taj ul-‘Arouce, tome 9, page 481 
[5]-Saint Coran, sourate Mâ-ida, verset 90
[6]-Al-Majmou’ de Nawaouî, tome 2, page 581


sunnisme.net/Sonan Bayhaqî, tome 8, page 519

sunnisme.net/Badâe’ us-Sanâe’, tome 6, page 473
sunnisme.net/Kanz ul-‘Ommal, tome 5, page 522
sunnisme.net/Taj ul-‘Arouce, tome 9, page 481

sunnisme.net/Al-Majmou’ de Nawaouî, tome 2, page 581

Share This:

Close