L’islam : la troisième attestation fait-elle partie du Tashahhud ?

L’a troisième attestation fait-elle partie du Tashahhud de la prière ?

Réponse :

Quand nous parlons de la troisième Shahadat (attestation), il s’agit de l’expression suivante : « Ach-hadu anna Amîr ul-Mominîna ‘Aliyyan Waliyollâh » (J’atteste que le Commandeur des Croyants, l’Imâm ‘Âlî (psl) est le Lieutenant d’Allah).

Quant à sa prononciation dans le Tashahhud, il faut savoir que ;

Premièrement :


Le sujet de la prononciation de la troisième attestation dans le Tashahhud n’a été évoqué par aucun de nos Marja’ Taqlid (qu’Allah les protège) que ce soit dans leurs Riçâla (livres de lois) ou dans leurs fatwas émises à différentes occasions.

Deuxièmement :


Nous devons accomplir tous nos actes d’adoration (y comprises les prières quotidiennes) comme ils nous ont été prescrits par le Saint-Législateur et enseignés par le Prophète (sawaws) et les Imams Infaillibles (pse).
Il est donc strictement interdit et considéré comme une innovation blâmable, d’y ajouter ou d’y soustraire quelque chose.
Dans les hadiths authentiques, il est mentionné que dans le Tashahhud, il y a uniquement deux attestations ;
Muhammad Ibn Muslim dit :
Je questionnai l’Imam Sadeq (psl) au sujet du Tashahhud.
L’Imam (psl) me répondit : Il est constitué de deux attestations, une fois que tu t’es assis, dis : ach-hadu an lâ ilâha illallâhu wahdahu lâ charîka lahu wa ach-hadu anna Mohammad ‘abduhu wa rasûluh ; traduction en fr : J’atteste qu’il n’y a aucune divinité qui mérite d’être adorée sauf Allah, Seul et sans aucun associé, et j’atteste que Muhammad est son serviteur et son messager.
[01]

عن محمّد بن مسلم قال : قلت لأبي عبد الله عليه‌السلام : التشهّد في الصلاة؟ قال : مرّتين ، قال : قلت : وكيف مرّتين؟ قال : إذا استويت جالساً فقل : أشهد أن لا إله إلاّ الله ، وحده لا شريك له ، وأشهد أنّ محمّداً عبده ورسوله ثمّ تنصرف

Dans un autre récit, l’Imam Sadeq (psl) dit :

Le Tashahhud, dans le livre d’Allah est constitué de deux expressions.[02]

وعنه ، عن الحجّال ، عن علي بن عبيد ، عن يعقوب بن شعيب ، عن أبي عبد الله عليه‌السلام قال : التشهّد في كتاب علي شفع .

Nous confirmons que tous les hadiths du chapitre du Tashahhud dans nos livres crédibles accentuent les Shahâdatayn (les deux premières attestations) et n’incluent pas la troisième.

De ce fait, bien que la troisième attestation soit véridique et parachevant les deux premières, elle ne fait pas partie du Tashahhud de la prière.

Nous n’avons pas le droit d’ajouter à la prière toute expression qui est véridique.
Pouvons nous dire dans la Tashahhud :
« J’atteste qu’Âdam est l’Élu d’Allah et j’atteste que Nuh est le Prophète d’Allah et j’atteste qu’Ibrâhim est l’Ami privilégié d’Allah… », sachant que toutes ces attestions sont véridiques et font partie de notre foi ?

Certes ;

-Nous devrons prouver qu’il a été rendu obligatoire à tout musulman, par le Coran et la Sunna, de suivre et soutenir l’Imam Ali (psl).

-Nous devons faire connaître notre Imam (psl), -comme Il mérite d’être connu- à ceux qui ont soif de le connaître véritablement et ce, à travers les arguments et les preuves véridiques coraniques et prophétiques.

Au lieu d’aller à contre-sens des enseignements des Ahl ul beit (pse) en ajoutant la troisième attestation au Tashahhud, nous devons plutôt par la science et la sagesse, prouver aux gens que le Messager d’Allah (sawaws) est la plus chère créature auprès d’Allah et que l’Imam Ali (psl) l’est ensuite.

Par ailleurs, nous devons -pendant l’absence de l’Imam du temps (psl)- nous référer aux experts d’entre nos oulémas qui sont spécialisés dans le domaine de la jurisprudence chiite pour apprendre nos actes d’adoration.[03]

Pendant cette période, seuls les juristes experts ayant étudié profondément les différentes sciences islamiques, sont en mesure d’émettre des fatwas juridiques.

Comme cité précédemment, aucun marja’ chiite reconnu antérieur, postérieur et contemporain n’a évoqué le sujet de la prononciation de la troisième attestation dans le Tashahhud, à travers ses fatwas.
Au contraire, l’ensemble de nos Marja’ sont unanimes sur le fait que la troisième attestation ne fait pas partie de l’Adhân et l’Iqâma, mais qu’il vaut mieux la prononcer après l’énoncé « Ach-hadu anna Mohammadan Rasûl-ullâh » pour la Satisfaction d’Allah.

Conclusion :

-La prière est un acte d’adoration prédéterminé par le Saint-Législateur et il est, strictement interdit et considéré comme une innovation blâmable, d’y ajouter ou d’y soustraire quelque chose.


-Aucun des hadiths du chapitre du Tashahhud, dans l’ensemble de nos recueils crédibles de hadiths, n’inclut la troisième attestation dans le Tashahhud.


-Les fatwas de nos juristes compétants en Iftâ, étant conformes au Coran et à la sunna des Infaillibles (pse) n’incluent pas la troisième attestation dans le Tashahhud.


-Nous ne devons pas devancer nos Marja’ afin d’éviter de tomber dans l’erreur et d’innover dans nos actes d’adoration en donnant des fatwas, sans connaissance de cause
.

Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’émir des croyants ainsi que celle de ses enfants Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Sunnisme.net
Vendredi, le 24 avril 2020

Références :

[01]-Waçâél ush-Shî’a, tome 06, page 397,
[02]-Ibid, page 398
[03]-Hadâéq un-Nadhéra, tome 13, page 259

Share This:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*