L’islam : le hadith « Ma’rifa Bin Nourânîya » reconnait la réincarnation !

Le hadith « Ma’rifa Bin Nourânîya » [en fr : connaissance par la luminosité] est souvent pris en référence par les exagérateurs néo-akhbarites pour légitimer et propager leur dogme.
Nous sommes donc en train de rédiger une série d’articles afin d’analyser et réfuter point par point cette référence des Ghulat El-Moufawwidha [mandataires].


Pour lire la première partie veuillez cliquer ici.

Deuxième partie, la reconnaissance de la réincarnation !


La version de Rajab Bourcî est différente de celle de Manâqib Atîq.
Nous analysons et réfutons donc d’abord celle de Manâqib Atîq :

Dans un passage, il a été dit :
-Je suis Âdam, je suis Noé, je suis Ibrâhîm, je suis Moïse, je suis Jésus, je suis Muhammad,
-Je me transforme en [différentes] formes, comme je veux.
-Ceux qui me voient, je vois, ceux que je vois, me voient.
-Si je me présente sous une forme unique, les gens périront et diront : Il est éternel et inchangeable !
[1]

«أنا آدم، و أنا نوح، و أنا إبراهيم، و أنا موسى، و أنا عيسى، و أنا محمّد، أنتقل في الصور كيف أشاء، من رآني فقد رآهم، و من رآهم فقد رآني، و لو ظهرت للناس في صورة واحدة لهلك فيّ الناس و قالوا هو لا يزول و لا يتغيّر» (الكتاب العتيق، نشر دلیل ما، ص 74)

Dans un autre, il a été dit :
-Nous sommes tous les mêmes ;
-Le premier d’entre nous, est Muhammad !
-Celui parmi nous, qui est du milieu, est Muhammad !
-Le dernier d’entre nous, est Muhammad !
-Nous sommes tous Muhammad !
-Alors ne nous distinguez pas les uns des autres.
-Puisque nous nous apparaissons à toute époque, à tout moment et sous n’importe quelle forme que nous désirons par la permission d’Allah le Très-Haut !
[2]

«كلّنا واحد، أوّلنا محمّد و أوسطنا محمّد و آخرنا محمّد و كلّنا محمّد، فلا تفرّقوا بيننا فإنّا نظهر في كلّ زمان و وقت و أوان في أيّ صورة شئنا بإذن اللّه تعالى عزّ و جلّ كلّنا.» (الكتاب العتيق، نشر دلیل ما، ص 75)

P. S. :
Y-a-il une manière plus claire que cela pour décrire la réincarnation ?
Il est bon de savoir que la réincarnation fait partie de l’Ossul El-Aqâéd [dogme] des Ghulat.
Par conséquent, ils ont inventé beaucoup de hadiths en faveur de cette croyance, dont quelques uns sont rapportés dans Al-Hidâyat El-Koubra, Mashâriq Anwâr El-Yaqîn et Manâqib Atîq.
Mais dans les ouvrages confidentiels des Nouçayrite, il y en a encore plus.

Réfutation de la croyance en la réincarnation par l’Islam véridique :

1-L’Imam Reza (psl) dit :
« Quiconque adhère à la réincarnation, est un mécréant.
Que Dieu maudisse les Ghulat !
Pourquoi ils ne se sont pas convertis au judaïsme ?
Pourquoi ils ne se sont pas convertis au zoroastrisme ?
Pourquoi ils ne se sont pas convertis au christianisme ?
Pourquoi ils n’ont pas adhéré au Qadarisme ?
Pourquoi ils n’ont pas adhéré au Mourjisme ?
Pourquoi ils n’ont pas adhéré au kharijisme ? »

Puis l’Imam s’adressa aux gens et leur dit :

« Ne fréquentez pas et n’attestez pas les Ghulat et désavouez vous d’eux, Allah se désavoue d’eux ! » [3]

قال أبو الحسن الرضا عليه السلام: من قال بالتناسخ فهو كافر ثم قال عليه السلام لعن الله الغلاة إلا كانوا يهودا إلا كانوا مجوسا إلا كانوا نصارى إلا كانوا قدرية إلا كانوا مرجئة إلا كانوا حرورية ثم قال عليه السلام: لا تقاعدوهم ولا تصادقوهم وابرؤوا منهم برئ الله منهم.

اسم الکتاب : عيون أخبار الرضا(ع) المؤلف : الشيخ الصدوق الجزء : 1 صفحة : 219

2-Dans une assemblée, Mamoun dit à l’Imam Reza (psl) :
« Que dis-tu de ceux qui croient en la réincarnation ? »
L’Imam (psl) répondit :
« Quiconque croit en la réincarnation, aura en réalité mécru en Allah le Glorieux Suprême et aura renié le paradis et l’enfer ! » [4]

فقال المأمون يا أبا الحسن فما تقول في القائلين بالتناسخ؟ فقال الرضا عليه السلام: من قال بالتناسخ فهو كافر بالله العظيم مكذب بالجنة والنار

اسم الکتاب : عيون أخبار الرضا(ع) المؤلف : الشيخ الصدوق الجزء : 1 صفحة : 218

A suivre !


Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’Émir des croyants ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Sunnisme.net

Dimanche, le 09 juin 2019

Références :
[1]-Kitâb ul-Atîq, page 74
[2]-Idem, page 75
[3]-‘Oyun Akhbar Ar-Reza (psl), tome 2, page 219
[4]-Idem, page 218

Share This:

Comments

  1. ‹‹ Réfutation d’une ambiguïté sur le récit « par la connaissance de la lumière » ››

    Après notre réponse contre les spéculations de Shaykh-ul-Islam Ismael Safavi à propos de ses ambiguïtés de la chaîne de transmission et des sources de la narration « par la connaissance de la lumière » de l’émir des croyants Alī (as).

    Premièrement, il faut définir l’incarnation de l’âme pour éclairer l’opinion.

    Par définition, l’incarnation est le transfert de l’âme/esprit qui était dans un corps dans ce bas monde vers un autre corps dans le but d’une perfection ou de châtiments.

    Cette croyance est sans doute une apostasie dans la religion d’Allah.
    Ceux qui ont cette croyance, ne croient ni à la résurrection, ni au paradis, ni à l’enfer.
    Selon eux, tout se passe dans le bas monde.
    Quand on meurt, on passe dans d’autres corps et on continue une autre vie.

    Il faut noter que les ENNEMIS de Alī et de sa famille (a’lihoum Salam) se MÉTAMORPHOSENT en animal : grenouille, poisson, porc, etc… ils reçoivent leur durs châtiments et quelle mauvaise destination !

    Le Shaykh ul Islam dans son article, a lu un simple passage de la narration « par la connaissance de la lumière ». Il a en effet cru qu’il s’agit là de l’incarnation.
    Voici le passage en question :

    ‹‹ Je suis Âdam, je suis Noé, je suis Ibrâhîm, je suis Moïse, je suis Jésus, je suis Muhammad, je me transforme en [différentes] formes, comme je veux. Ceux qui me voient, je les vois, ceux que je vois, me voient. Si je me présente sous une forme unique, les gens périront et diront : Il est éternel et inchangeable ››

    Chers lecteurs, les narrations (hadiths) de la Famille de Muhammad (swa) sont très difficiles, ardues et éprouvantes. Ils (as) confirment cet aspect coriace de leurs narrations dans plusieurs de leurs paroles, comme ce qui suit :

    Jabir a dit : Abû Ja3far (as) a déclaré :
     » Le Messager d’Allah (swa) a annoncé :  » Les Ahadiths de la Famille de Mohammad sont difficiles [à comprendre] et ne sont guère acceptés [facilement par les autres]. Personne ne croit en ces Ahadiths, excepté les Anges rapprochés d’Allah et le Prophète, envoyé [par Allah] ou le serviteur [d’Allah]. Allah a éprouvé les cœurs par la foi » »

    Certes, il existe une différence dans ces termes et il faudrait une cohérence d’esprit pour arriver à la bonne compréhension.
    Quand on lit ou bien lorsqu’on parle de l’infaillible (as), on doit bien voir comment il est possible pour nous de comprendre cet Infaillible.
    Si nous prenons l’infaillible comme un humain, notre semblable ou bien qu’il puisse avoir des limites telles que les nôtre, cette croyance est amputée sur les statuts de la Famille de Muhammad (swa).
    On peut réfuter les narrations et textes sacrés, soumis à grande échelle, comme c’est le cas de Shaykh-ul-islam Isamêl Safavi.

    Cependant, les 14 Infaillibles transcendent le temps et l’espace.
    Ces deux éléments ont été créés de leurs lumières et leurs (as) lumières sont l’essence d’Allah. Ils sont soumis à l’Imam (as).

    Ils ont reçu et possèdent la Wilayah Takwiniyyah et ils ont demandé à prendre pacte auprès des créatures par l’unicité d’Allah, la Prophétie absolue et la Wilayah.

    Dans la Ziyarat Jamia al-Kabirah, nous disons aux Imams (as):
    ‹‹ Toute chose s’abaisse pour vous ››

    وَ ذَلَّ كُلُّ شَيْءٍ لَكُمْ

    Dans la même ziyarat, nous lisons:
    ‹‹ Vos esprits dans les esprits, vos âmes dans les âmes ››

    و أَرْوَاحَكُمْ في أَرْوَاحُ وَأَنْفُسَكُمْ فِي النُّفُوْسُ

    Il faut réfléchir à propos de ces passages et prendre aussi d’autres paroles d’eux pour comprendre ces narrations.

    Les passages du récit de « la connaissance par la lumière » que l’auteur du blog a sélectionnés, n’indiquent pas une incarnation proprement dite, car à l’époque des Prophètes (as), le corps de l’émir des croyants (as) n’avait pas d’esprit dans le bas monde.
    Allah (swt) a créé en premier, l’esprit de Muhammad, Alī, Fatimah et des Imams Infaillibles (as) sans créer leur corps. Leur corps à été créé après et tous adoraient Allah.

    C’est l’esprit de l’émir (as) qui accompagne chaque Prophète en secret en lui venant en aide dans les moments difficiles.

    Il s’agit bel et bien des esprits de nos Imams (as) dans les esprits des Prophètes antérieurs et des anges, et des rapprochés d’Allah sous forme de manifestation spirituelle afin d’enseigner, prendre pacte auprès d’eux et subvenir à leurs besoins.

    Ces esprits étaient dans les Prophètes, en même temps pour sanctifier et adorer Allah sur son trône.

    Certes, la lumière de la Famille du Prophète (swa) se manifeste auprès des Prophètes et ils sont secourus par celle-ci.

    Les Imams (as) dans les narrations disent qu’ils étaient sous forme de silhouettes de lumière avant qu’ils ne soient dans les matrices purifiées et les épines dorsales sublimes.
    Par ces formes de silhouettes de lumière, les Imams (as) particulièrement l’émir Alī (as) traversaient tous les orbites et toutes les galaxies pour enseigner les anges, les prophètes et les créatures puis pour venir à leur secours.

    Imam al-Askary (as) dit: ‹‹ Nous sommes l’aptitude sublime, nous avons la prophétie et la seigneurie [Walayah] de la magnificence, nous sommes l’emblème de la guidance et l’anse la plus solide. Les Prophètes absorbent nos lumières et suivent nos traces.››

    ﻓﻨﺤﻦ ﺍﻟﺴﻨﺎﻡ ﺍﻷﻋﻈﻢ ﻭﻓﻴﻨﺎ ﺍﻟﻨﺒﻮﺓ ﻭﺍﻟﻮﻻﻳﺔ ﻭﺍﻟﻜﺮﻡ، ﻭﻧﺤﻦ ﻣﻨﺎﺭﺍﻟﻬﺪﻯ ﻭﺍﻟﻌﺮﻭﺓ ﺍﻟﻮﺛﻘﻰ، ﻭﺍﻷﻧﺒﻴﺎﺀ ﻛﺎﻧﻮﺍ ﻳﻘﺘﺒﺴﻮﻥ ﻣﻦ ﺃﻧﻮﺍﺭﻧﺎ ﻭﻳﻘﺘﻔﻮﻥ ﺁﺛﺎﺭﻧﺎ

    Ghayat al-Murad de Sayyed Hashim Bahrani vol 3 page 17

    Cette narration est une preuve évidente que les Prophètes bénéficient de la lumière de l’émir des croyants Alī (as) sous forme d’une silhouette de lumière puis, ce dernier fût en secret auprès d’eux (as).

    Cette présence de la Famille du Prophète (swa) et particulièrement Alī (as) en secret auprès des Prophètes (as) n’est pas un hasard, mais ils puisent leurs lumières et suivent leur traces comme l’affirment les narrations.

    Le Messager d’Allah (swa) a parlé de cette réalité dans plusieurs narrations, dont nous vous citons quelques unes :

    Le Prophète d’Allah (swa) dit : ‹‹ Ô Alī (as) certes Allah le Très haut m’a dit : Ô Muhammad, j’ai envoyé Alī (as) avec les Prophètes sous forme cachée, et à Toi de façon manifeste ››

    ﻳﺎ ﻋﻠﻲ ﺇﻥ ﺍﻟﻠﻪ ﺗﻌﺎﻟﻰ ﻗﺎﻝ ﻟﻲ : ﻳﺎ ﻣﺤﻤﺪ ﺑﻌﺜﺖ ﻋﻠﻴﺎ ﻣﻊ ﺍﻷﻧﺒﻴﺎﺀ ﺑﺎﻃﻨﺎ ﻭﻣﻌﻚ ﻇﺎﻫﺮﺍ

    Anwar nu3maniyyah de Sayyed Ni3matullah al-jazaeri vol 1 page 30 – Ghayat al-muram de Sayyed Hashim Bahrani vol 3 page 17 –

    Le Prophète d’Allah (swa) a dit : ‹‹ Il n’y a pas un Prophète sans que Allah lui envoi Alī (as) en secret, et à moi de façon apparente ››

    ﻣﺎ ﻣﻦ ﻧﺒﻲ ﺇﻻ ﻭﺑﻌﺚ ﻣﻌﻪ ﻋﻠﻲ ﺑﺎﻃﻨﺎ ﻭﻣﻌﻲ ﻇﺎﻫﺮﺍ

    Al-Majalli de Ibn Abī Jamhour al-Īhsâē page 368

    Le Prophète d’Allah (swa) dit : ‹‹ Alī (as) apparut en secret auprès de tous les Prophètes, mais à moi, il m’est apparent ››

    ﺑﻌﺚ ﻋﻠﻲ ﻣﻊ ﻛﻞ ﻧﺒﻲ ﺳﺮﺍ ﻭﺑﻌﺚ ﻣﻌﻲ ﺟﻬﺮﺍ

    Ghayat al-muram de Sayyed Hashim Bahrani vol 3 page 17

    Le Prophète (swa) dit :
    ‹‹ Ô Alī (as), Allah a soutenu les Prophètes par Toi, en secret, et m’a soutenu par Toi manifestement ››

    ﻳﺎ ﻋﻠﻲ ﺇﻥ ﺍﻟﻠﻪ ﺃﻳﺪ ﺑﻚ ﺍﻟﻨﺒﻴﻴﻦ ﺳﺮﺍ ﻭﺃﻳﺪﻧﻲ ﺑﻚ ﺟﻬﺮﺍ

    Hiliyyat abrâr de Sayyed Hashim al-Barhani vol 2 page 17 – Manidah Ma3jim vol 1 page 144.

    L’émir (as) lui-même confirme cela dans sa parole: ‹‹ J’étais en secret avec les Prophètes et de façon manifeste avec le Messager d’Allah (swa)››

    ﮐﻨﺖ ﻣﻊ ﺍﻻﻧﺒﻴﺎﺀ ﺑﺎﻃﻨﺎ ﻭﻣﻊ ﺭﺳﻮﻝ ﺍﻟﻠﻪ ﺻﻠﻰ ﺍﻟﻠﻪ ﻋﻠﻴﻪ ﻭﺍﻟﻪ ﻭﺳﻠﻢ ﻇﺎﻫﺮ

    Dans Ikhtisâs de Shaykh Mufid à la page 247 dans une longue narration, l’Imam Sadiq (as) déclare que c’est lui qui a annulé la magie de Pharaon devant Mousâ (as).
    À cette époque là, l’Imam Sadiq (as) n’était ni présent, encore moins déjà née. Ce qui montre que sa lumière se manifestait déjà auprès de Mousa (as).

    ‹‹ Il est rapporté que l’émir des croyants, Alī (as) fut interrogé à propos de sa faveur sur les Prophètes antérieurs qui ont reçu une grande grâce d’Allah et une faveur divine ››

    L’émir répondit : ‹‹ Par Allah, j’étais avec Ibrahim dans le feu, je suis celui qui a mis le feu pour qu’il soit fraîcheur salutaire.

    J’étais avec Nouh dans la bateau, je l’ai sauvé de la noyade.

    J’étais avec Mousâ, je lui ai enseigné la Torah.

    Je suis celui qui ai donné à Issah la parole pour s’exprimer dans le berceau et je lui ai enseigné l’Évangile.

    J’étais avec Yusuf dans le puit, je l’ai sauvé du complot de ses frères.

    J’étais avec Souleyman, j’ai assugeti pour lui le vent ››

    Anwar Nu3maniyyah vol 1 page 31

    ﻭﻣﺎ ﺭﻭﻱ ﻋﻦ ﺃﻣﻴﺮ ﺍﻟﻤﺆﻣﻨﻴﻦ ‏( ﻋﻠﻴﻪ ﺍﻟﺴﻼﻡ ‏) ﻟﻤﻦ ﺳﺄﻟﻪ ﻋﻦ ﻓﻀﻠﻪ ﻋﻠﻰ ﺍﻷﻧﺒﻴﺎﺀ ﺍﻟﺬﻳﻦ ﺃﻋﻄﻮﺍ ﻣﻦ ﺍﻟﻔﻀﻞ ﺍﻟﻮﺍﺳﻊ ﻭﺍﻟﻌﻨﺎﻳﺔ ﺍﻹﻟﻬﻴﺔﻗﺎﻝ :  » ﻭﺍﻟﻠﻪ ﻗﺪ ﻛﻨﺖ ﻣﻊ ﺇﺑﺮﺍﻫﻴﻢ ﻓﻲ ﺍﻟﻨﺎﺭ، ﻭﺃﻧﺎ ﺍﻟﺬﻱ ﺟﻌﻠﺘﻬﺎ ﺑﺮﺩﺍ ﻭﺳﻼﻣﺎ، ﻭﻛﻨﺖ ﻣﻊ ﻧﻮﺡ ﻓﻲ ﺍﻟﺴﻔﻴﻨﺔ ﻓﺄﻧﺠﻴﺘﻪ ﻣﻦ ﺍﻟﻐﺮﻕ، ﻭﻛﻨﺖ ﻣﻊ ﻣﻮﺳﻰ ﻓﻌﻠﻤﺘﻪ ﺍﻟﺘﻮﺭﺍﺓ، ﻭﺃﻧﻄﻘﺖ ﻋﻴﺴﻰ ﻓﻲ ﺍﻟﻤﻬﺪ ﻭﻋﻠﻤﺘﻪ ﺍﻹﻧﺠﻴﻞ، ﻭﻛﻨﺖ ﻣﻊ ﻳﻮﺳﻒ ﻓﻲ ﺍﻟﺠﺐ ﻓﺄﻧﺠﻴﺘﻪ ﻣﻦ ﻛﻴﺪ ﺇﺧﻮﺗﻪ، ﻭﻛﻨﺖ ﻣﻊ ﺳﻠﻴﻤﺎﻥ ﻋﻠﻰ ﺍﻟﺒﺴﺎﻁ ﻭﺳﺨﺮﺕ ﻟﻪ ﺍﻟﺮﻳﺎﺡ  » ‏

    Comme vous pouvez le comprendre, quand l’Imam (as) dit être untel ou untel, il ne s’agit pas d’une incarnation, mais de la manifestation de la lumière ou de l’esprit de l’Imam (as) dans l’esprit des Prophètes, des anges et des autres créatures. Et, cette réalité s’est produite avant la naissance de l’émir, puis après sa naissance il a pris une manifestation visible auprès du Prophète Muhammad (swa).

    Puis, dans la seconde partie de son travail, là où les Imams (as) affirment être tous un [un seul Muhammad], c’est par rapport à leurs éternelles lumières, ils furent créés d’une même lumière et à partir de celle-ci jaillirent les autres créatures.

    Shaykh ul-Islam quand il voit l’Imam (as) dire :
    ‹‹ Notre premier est Muhammad, notre median est Muhammad et notre dernier est Muhammad, nous sommes Tous Muhammad ››
    Dans sa compréhension, il pense qu’il s’agit d’une incarnation de Muhammad dans tous les Imams (as), alors que c’est faux. Quand on veut comprendre un récit pareil et pour ne pas tomber dans le faux, il faut le comparer à d’autres paroles des Imams (as).

    Imam al-Hadî (as) dans la ziyarat al-Jamia Kabirah confirme cette réalité: ‹‹ Que votre esprit, votre lumière et votre nature ne font qu’un, bons et purs les uns les autres ››

    أَنَّ أَرْوَاحَكُمْ وَ نُورَكُمْ وَ طِينَتَكُمْ وَاحِدَةٌ، طَابَتْ وَ طَهُرَتْ، بَعْضُهَا مِنْ بَعْض

    Nous pouvons comprendre que les Imams (as) sont tous Un, d’une même substance. Muhammad est Alī et ce dernier est Muhammad sauf que Muhammad est Muhammad et Alī est Alī (as).

    Imam Sadiq (as) dit :
    ‹‹ Certes Allah a créé la volonté par son essence puis à partir de sa volonté, Il a créé la création ››

    La volonté d’Allah est Muhammad et Ahl oul beit (as). Il est confirmé dans le récit suivant :
    ‹‹ Nos coeurs sont un récipient de la volonté d’Allah, quand Il veut nous voulons aussitôt ››

    Pour ces amples détails sur ces passages clairs de la narration « par la connaissance de la lumière », qu’est-ce qu’on peut faire de Muqassirin ?

    Les Muqassirins s’engagent à combattre les Imams (as) sous prétexte de suivre leurs enseignements comme slogan et là, ils les détruisent. C’est pourquoi, quand Mufadhal Ibn Omar a demandé à l’Imam Sadiq (as) à propos du Muqassir ?
    L’Imam (as) répondit en disant : ‹‹ Ô Mufadhal, le naçibi est votre ennemi alors que le Muqassir est notre ennemi ››

    الناصبة أعداؤكم والمقصرة أعداؤنا

    En effet, l’ignorance et le rabaissement des vertus et des statuts de la Famille du Prophète (swa) amène uniquement à la tyrannie.

    1. Réfutation :
      -Première ambiguïté :
      « Quand on meurt, on passe dans d’autres corps et on continue une autre vie.

      Il faut noter que les ENNEMIS de Alī et de sa famille (a’lihoum Salam) se MÉTAMORPHOSENT en animal : grenouille, poisson, porc, etc… ils reçoivent leur durs châtiments et quelle mauvaise destination ! »

      Il a justifié la possibilité de Tanasukh (la réincarnation ) de l’Imam Ali par sa transformation présumée en différentes formes par le Maskh (métamorphose) des ennemis de Dieu, alors qu’il s’agit de deux choses totalement incomparables ;
      La différence entre le Maskh et le Tanâsukh :
      -Dans le Tanâsukh, l’âme se sépare de son corps pour appartenir, ensuite à un autre corps.
      -Mais dans le Maskh l’âme ne se sépare pas du corps, c’est le corps qui se transforme pour que le mauvais homme se voie comme un être inférieur (un animal) et qu’il souffre de sa forme inférieure.

      Autrement dit, l’âme (nafs) d’une mauvaise personne ne se transforme pas en un être inférieur de l’humain, en l’occurrence l’animal, mais, c’est son corps qui se transforme en forme inférieure.

      Cette argumentation se basant sur la métamorphose est donc plutôt un manque de respect aux Ahl ul Beit (pse) et non pas prouvant leur mérite.

      -Deuxième ambiguïté :
      Il a justifié le passage
      ‹‹ Je suis Âdam, je suis Noé, je suis Ibrâhîm, je suis Moïse, je suis Jésus, je suis Muhammad, je me transforme en [différentes] formes, comme je veux. Ceux qui me voient, je les vois, ceux que je vois, me voient. Si je me présente sous une forme unique, les gens périront et diront : Il est éternel et inchangeable ›› du hadith inventé par la traduction fausse et erronée du passage suivant de la Ziyarat Jâmi’a kabîra :

      وَ أَرْوَاحُكُمْ فِي الْأَرْوَاحِ وَ أَنْفُسُكُمْ فِي النُّفُوسِ
      Voici sa traduction erronée :
      Vos esprits sont dans les esprits, vos âmes sont dans les âmes.

      Cette traduction est sans aucun doute la confirmation de la réincarnation, ce qui est une croyance hérétique selon l’islam véridique.
      Alors que la traduction authentique est la suivante : Vos esprits sont parmi [tous] les [autres] esprits et vos âmes sont parmi [toutes] les [autres] âmes.
      Ce passage veut indiquer qu’Allah a créé les esprits et les âmes des Imams (pse) parmi ceux des autres créatures, sauf que ceux des Ahl ul Beit (pse) se sont distingués de ceux des autres par leurs pureté et infaillibilité.
      Donc aucun rapport avec le passage « je suis Âdam… » du hadith inventé.

      -Réfutation de la troisième ambiguïté :
      Les hadiths dans lesquels, il est dit que l’Imam Ali (psl) a aidé et assisté les Messagers (pse), que ce soit de façon visible ou de façon invisible, ne signifient aucunement que l’Imam (psl) ou son âme ou son esprit aient été introduits dans le corps des Messagers (réincarnation). Donc aider et accompagner qqn de façon visible ou invisible n’a pas le même sens que posséder son corps et être dedans et il n’y a aucun rapport entre aider et accompagner qqn et prétendre être ce qqn.

      -Quatrième ambiguïté :
      Un autre passage de la ziyarat jâmi’a kabîra qu’il a cité pour prouver sa thèse est le suivant :
      Vos âmes, votre lumière et votre Argile sont les mêmes.

      أَنَّ أَرْوَاحَكُمْ وَ نُورَكُمْ وَ طِينَتَكُمْ وَاحِدَةٌ
      Explication :
      Selon le Sharh (explication) donnée par notre prof, Ayatollah Seyed Ali Husseini Milânî (haf) l’un des grands et véridiques enseignants de la Hawza scientifique de Qom ;
      Cela ne signifie pas qu’une seule âme existe à la fois dans 12 corps, mais cela signifie que les âmes, la lumière et l’argile des 12 Imams (pse) ont été créées de la même nature et ils sont donc pareils et égaux dans leur wilayat, l’obéissance absolue que l’on doit avoir envers eux, leurs statuts de « Guides de la Umma » et « Hujja de Dieu » et dans leurs autres mérites tels que l’infaillibilité, la pureté et l’intercession à l’au delà, mais aussi dans les statuts qu’ils avaient avant de venir en ce monde et il n’y a donc pas de différence entre l’Imam Ali (psl) et les autres Imams au niveau de ce que l’on vient d’évoquer.
      Donc encore aucun rapport avec le fait que qqn soit qqn d’autre en y introduisant son âme ou son esprit.

      A la fin nous invitons cette personne agitée à faire attention, surtout à sa traduction erronée d’un passage de la ziyarat Jâmi’a. Car avec ce genre de traduction erronée, il risque d’égarer un quelconque ignorant qui se réfère à ce qu’il avance et nous l’invitons également à ne pas se permettre de donner son avis sur la religion tant qu’il n’est pas formé, certifié et diplômé par une Hawza scientifique véridique à Qom ou à Najaf.
      Mofazzal Ibn Yazid dit : l’Imam Sadeq (psl) me dit : je t’interdis deux attitudes dans lesquelles il y a l’annihilation des hommes : 1-d’adorer Allah par la fausseté, 2-de donner des fatwas aux gens sans aucune connaissance de cause !

Comments are closed

Close