L’islam : les contradictions du hadith Ma’rifa Bin Nourânîya, version Bourcî !

Les contradictions du hadith Ma’rifa Bin Nourânîya, version Bourcî !

Le hadith « Ma’rifa Bin Nourânîya » [en fr : connaissance par la luminosité] est souvent pris en référence par les exagérateurs néo-akhbarites pour légitimer et propager leur dogme.
Nous avons donc rédigé une série d’articles afin d’analyser et réfuter point par point cette référence des Ghulat El-Moufawwidha [mandataires].

Pour lire la première partie, veuillez cliquer ici.


Pour lire la deuxième partie, veuillez cliquer ici.


Pour lire la troisième partie, veuillez cliquer ici.


Pour lire la quatrième partie, veuillez cliquer ici.


Pour lire la cinquième partie, veuillez cliquer ici.

La sixième et dernière partie :

Certains passages de la version de Bourcî qui à la fois, prônent la réincarnation et se contredisent :

« Je suis Al-Khidr le professeur de Moïse.
Je suis Noé.
Je suis Abraham.
Je suis le propriétaire du chameau [de Salih].
Je change de visages, comme Allah a voulu.
Quiconque me regarde, les aura en réalité regardés.
Et nous sommes en réalité la lumière d’Allah qui est éternelle et inchangeable ! »
[1]

«… أنا الخضر معلّم موسى … أنا نوح، أنا إبراهيم، أنا صاحب الناقة … أنا أنقلب في الصور كيف شاء اللّه، من رآهم فقد رآني، و من رآني فقد رآهم، و نحن في الحقيقة نور اللّه الذي لا يزول و لا يتغيّر.» (مشارق أنوار اليقين؛ نشر اعلمی؛ ص257)

Ces expressions prônent non seulement la réincarnation, mais aussi elles se contredisent par le fait que « changement de visages » et « l’éternité et l’immutabilité » ne sont pas compatibles.
Par ailleurs, l’éternité et l’immutabilité sont exclusivement des Attributs d’Allah le Tout-Puissant :

« il n’y a rien en ce monde qui ne soit pas porté à la
destruction, au néant, au changement et à la transformation [comme la transformation de la terre en végétation, et la végétation en animaux] et toute chose est encline à la transition d’une couleur à une autre, d’une forme à une
autre, d’une qualité à une autre, d’une plus grande quantité à une plus petite quantité, et d’une plus petite quantité à une plus grande quantité.
Seul le Seigneur des Mondes est éternellement et perpétuellement dans un seul et même État; et Il est le Premier, avant toute chose, et le Dernier, après toute chose et pour toujours!
Ses Attributs et Ses Noms ne subissent aucun changement, comme c’est le cas pour les autres. C’est comme l’Homme qui est tantôt poussière, tantôt constitué de chair et de sang, et tantôt [constitué] d’os pourris et qui, à la fin, devient poussière …
Un autre exemple est pour la datte qui est parfois crue, parfois mûre et finalement séchée. Avec chaque changement, les noms et les attributs de la datte subissent un changement; mais Allah l’Altissime, le Majestueux n’est pas comme cela. »
[2]

«إِنَّهُ لَيْسَ شَيْ‏ءٌ إِلَّا يَبِيدُ أَوْ يَتَغَيَّرُ أَوْ يَدْخُلُهُ التَّغَيُّرُ وَ الزَّوَالُ أَوْ يَنْتَقِلُ مِنْ لَوْنٍ إِلَى لَوْنٍ وَ مِنْ هَيْئَةٍ إِلَى هَيْئَةٍ وَ مِنْ صِفَةٍ إِلَى صِفَةٍ وَ مِنْ زِيَادَةٍ إِلَى نُقْصَانٍ وَ مِنْ نُقْصَانٍ إِلَى زِيَادَةٍ إِلَّا رَبَّ الْعَالَمِينَ فَإِنَّهُ لَمْ يَزَلْ وَ لَا يَزَالُ بِحَالَةٍ وَاحِدَةٍ هُوَ الْأَوَّلُ قَبْلَ كُلِّ شَيْ‏ءٍ وَ هُوَ الْآخِرُ عَلَى مَا لَمْ يَزَلْ وَ لَا تَخْتَلِفُ عَلَيْهِ الصِّفَاتُ وَ الْأَسْمَاءُ كَمَا تَخْتَلِفُ عَلَى غَيْرِهِ.»
الكافي؛ دار الکتب الإسلامية؛ ج‏1 ؛ ص115

Une autre expression absurde et contradictoire de la version Bourcî :

« Nous sommes le secret d’Allah qui n’est pas caché ! »[3]

«نحن سرّ اللّه الذي لا يخفى.» (مشارق أنوار اليقين، نشر اعلمی، ص 256)

Être à la fois secret et affiché n’est théoriquement et pratiquement pas possible.
Cette contradiction de la narration, est suffisante pour prouver la fausseté de celle-ci.

Un dernier mot sur ce hadith inventé :

-Dans l’ensemble, les expressions utilisées dans ce récit correspondent exactement aux inventions des exagérateurs.
-L’expression « Connaissance de l’Imam par la luminosité » n’a été utilisée que dans les récits des exagérateurs et elle est introuvable dans nos références crédibles.
-Ce récit est généralement considéré comme important par les sectes qui se sont égarées de l’islam chiite, telles que les cheikhites, les soufis, les exagérateurs et les hashouites et non pas par les suiveurs de l’Islam véridique duodécimain.

Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’Émir des croyants ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Sunnisme.net

Jeudi, le 15 Août 2019

Références :

[1]-Mashâriq Anwâr El-Yaqîn, page 257
[2]-Al-Kâfî, tome 1, page 115
[3]-Mashâriq Anwâr El-Yaqîn, page 256

Share This:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*