Calendrier : le 19 Ramadan, l’anniversaire de la blessure de l’Imam Ali (psl)

Le 19 Ramadan l’anniversaire de la blessure de l’Imam Ali (psl).
Lors de la prière du matin du 19 Ramadan 40 hégirien dans la sainte mosquée de Koufa, un hypocrite kharijit (apostat) s’appelant Ibn Muljam frappa et trancha par son épée empoisonnée la tête bénie de l’Émir des croyants l’Imam Ali (psl) alors que ce dernier faisait la prosternation de la Salat as-Subh.[1]

Le 13ème jour du mois de Ramadan 40 hégirien le Saint Maître des Monothéistes Ali fils d’Abi Talib que la paix soit sur eux deux, prédit son martyre juste après avoir vaincu l’armée des apostats dans la bataille de Nahrawan. [2]
Ce jour-là l’Imam Ali (psl) à la fin de son prêche sur le minbar s’adressa à son fils l’Imam Hassan al-Mujtaba et lui demanda : Jusqu’aujourd’hui combien de jours du mois béni de Ramadan se sont écoulés ?
L’Imam Hassan (psl) lui répondit : 13 jours se sont écoulés.
Il demanda ensuite à l’Imam Hussein (psl) :
Combien de jours restent-ils encore ?
L’Imam Hussein (psl) lui répondit : il en reste encore 17 jours.
A ce moment-là Amîr al-Mu’minîn alayhi s-Salâm mit sa main sur sa barbe et dit : il est temps que ces cheveux soient colorés par le sang de ma tête.
Dans la 16ème nuit du même mois, il rêva du Messager d’Allah (sawaws) qui l’informa de l’approche du moment de leur rencontre au paradis et puis l’Imam Ali (psl) transmit cette nouvelle à sa fille Omm Kolthum (sa). Il rompit également son jeûne du 18ème jour du mois béni de Ramadan (la veille de sa blessure) dans la maison de cette dernière .[3]
Au matin du 19ème jour du mois de Ramadan, Wardan et Shabib les complices d’Ibn Muljam s’exterminèrent au cours de la tentative de l’assassinat de l’Imam Ali (psl).[4]
En effet après la défaite des khawarijs dans la bataille de Nahrawan, il a été convenu entre eux d’assassiner trois personnes : Ibn Muljam devait tuer l’Imam Ali (psl), Al-Tamimi Alhujjaj devait tuer Mou’awiya et ‘Amr Ibn Bakr Al Tamimi devait tuer ‘Amr Ibn al-‘Âs en une seule nuit.
Ibn Muljam se rendit donc à Koufa et réalisa son crime à l’aide de ses complices (Wardan Ibn Majalid et Shabib Ibn Bajara) et par le soutien de Qotâm Bint Akhdhar une fille kharijite avec qui il voulait se marier par la suite.
Après l’appel à la prière du Subh, l’Émir des croyants entra dans la mosquée et sa voix résonna : Ô gens, la prière !

«یا أیُّهَا النّاس، الصَّلاة»

Ensuite il se mit à prier, lorsqu’il leva sa tête après la prosternation de la première rak’a, Shabib l’attaqua, mais sa tentative s’échoua et Ibn Muljam l’attaqua immédiatement à son tour, il réussit et son épée empoisonnée toucha et trancha la tête de l’Imam Ali (psl).
Sa voix bénie à ce moment-là résonna dans la salle de la mosquée :
Par le Seigneur de la Ka’ba je fus Victorieux

«بِسمِ اللهِ وَ بِاللهِ وَ عَلی مِلَّةِ رَسُولِ الله، فُزتُ وَ رَبَّ الکَعبَةِ».

Et L’archange Gabriel appelait entre le ciel et la terre d’une voix qu’entendait tout humain conscient : les piliers de la bonne voie, par Allah, sont détruits, les étoiles du ciel et les drapeaux de la dévotion, par Allah, ont disparu, le lien ajusté, par Allah, s’est brisé, le cousin de Muhammad al-Mustafa est tué, al-Wasi al-Mujtaba est tué, Ali al-Murtada est tué, Sayyid al-Awcia, est tué, l’assassina le plus malheureux des malheureux.[5]

Calendrier islamique
L’Islam véridique est le chiisme
sunnisme.net


 

 


 

Références :
[1]-Irshad, tome 1, page 19
[2]-Al-Waqâye’ Wal-Hawâdith, tome 1, page 241, Moustadrak Safinat ul-Bihâr, tome 5, page 213
[3]-Irshâd, tome 2, pages 15 & 16
[4]-Bihâr ul-Anwâr, tome 42, page 298. Nafâeh ul-‘Alâm, page 410
[5]-Bihâr ul-Anwâr, tome 42, pages 282 & 285. Anwâr ul-‘Alawîya, pages 377 & 379

Share This:

Close