Divers : Que subit Fatimah (sa) après l’assaut à la maison prophétique ?

Comment survécut la Sainte Fatima Az-Zahra pendant les 90 jours aboutissant à son martyre, et suivants l’événement de l’assaut à la maison prophétique, qui eut lieu trois jours après le martyre du Noble Messager d’Allah (sawaws) au cours duquel, l’on lui cassa une de ses côtes ?

Réponse :

Nous pouvons seulement supposer et citer certains malheurs qui l’atteignirent après cette attaque barbare, tels que: l’assassinat de son fœtus, l’arrestation de son mari, l’usurpation du califat et de la terre « Fadak », le chagrin causé par la perte de son père (sawaws), la persistance des douleurs des nombreuses blessures et des brûlures qu’elle eut lors de l’attaque menée par les Gens de la Saqîfa à sa demeure.

Dans ce petit article, nous nous permettons donc d’analyser uniquement sa souffrance liée aux douleurs de sa côte cassée par Omar Ibn Khattab, tout en nous excusant en avance auprès de l’Imam Al-Mahdi (psl).
Selon la science expérimentale, un jeune entre 15 et 20 ans respire une vingtaine de fois par minute.
En considérant que la Sainte Dame des univers avait du mal à respirer à cause des douleurs au niveau de sa cage thoracique brisée, nous pourrions estimer qu’elle respirait à peine 10 fois par minute.
Une heure est divisée en 60 minutes et un jour est divisé en 24 heures.
10*60=600 respirations par heure.
600*24=14400 respirations par jour.
14400*90=1296000 respirations pendant 90 jours.
En étant conscient que chaque respiration causait une énorme et insupportable douleur à la cage thoracique de son être sainte, elle équivalait à une mort douloureuse. En d’autres termes, dans le meilleur des cas, Hazrat-e-Zahra (sa) a été 1296000 (une million et deux cents quatre-vingt-seize milles) fois sur le point de rendre l’âme.
Toutefois, ces données ne sont que des estimations basées sur des simples calculs mathématiques que nous avons effectués en quelques minutes, en toute tranquillité et en étant en bonne santé sans jamais subir réellement ou pouvoir imaginer le mal que la Bien-aimée, mère de notre Seigneur du temps, ‘alayha salam, a subi.
Nous ne pouvons donc pas imaginer, mesurer et expliquer réellement sa souffrance.


Les injustes verront bientôt le revirement qu’ils [éprouveront]!

وَسَيَعْلَمُ الَّذِينَ ظَلَمُوا أَيَّ مُنقَلَبٍ يَنقَلِبُونَ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Sunnisme.net

Jeudi, le 08 novembre 2018

Share This:

Close