L’ambiguïté; les exagérateurs mandataires : Si Allah ou Ali le veut !

La fausse traduction d’un hadith par des pseudos-akhabrîs ghulats (internautes exagérateurs mandataires) :
Il est rapporté d’Ibn Abbas qu’il dit :

Le Messager d’Allah sallallahu alayhi wa alihi wa sallam dit : Ô gens de Quraych , comment seriez vous, lorsque vous auriez mécru alors que vous me verriez au sein d’une brigade de mes partisans en train de frapper vos visages ? À ce moment-là l’ange Gabriel alayhi salam descendit et lui dit : Ô Muhammad, dis : Si Allah ou Ali Ibn Abi Talib le veut . Alors Le Messager d’Allah sallallahu alayhi wa alihi wa sallam ajouta : … Si Dieu ou Ali Ibn Abi Talib le veut.

الروضة في فضائل أمير المؤمنين علي بن أبي طالب عليهما السلام (لابن شاذان القمي) ؛ ص135/ بِالْإِسْنَادِ- يَرْفَعُهُ- إِلَى ابْنِ عَبَّاسٍ، قَالَ: مَا حَسَدْتُ عَلِيّاً شَيْئاً مِمَّا سَبَقَ مِنْ سَوَابِقِهِ أَفْضَلَ مِنْ شَيْ‏ءٍ سَمِعْتُهُ مِنْ رَسُولِ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ وَ سَلَّمَ وَ هُوَ يَقُولُ: يَا مَعْشَرَ قُرَيْشٍ، كَيْفَ أَنْتَ إِذْ كَفَرْتُمْ، فَرَأَيْتُمُونِي فِي كَتِيبَةٍ أَضْرِبُ بِهَا وُجُوهَكُمْ؟ فَأَتَاهُ جَبْرَئِيلُ عَلَيْهِ السَّلَامُ، فَغَمَزَهُ، وَ قَالَ: يَا مُحَمَّدُ، قُلْ: إِنْ‏ شَاءَ اللَّهُ‏ أَوْ عَلِيُ‏ بْنُ أَبِي طَالِبٍ. فَقَالَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ وَ سَلَّمَ: إِنْ شَاءَ اللَّهُ أَوْ عَلِيُّ بْنُ أَبِي طَالِبٍ‏.

Comme c’est clair dans le texte original du hadith, Ali Ibn Abi Tâlib (psl) et le Pronom Énonciateur (le Messager d’Allah (sawaws)) sont coordonnés par la conjonction de coordination « Ou » et Il n’est pas coordonné avec Allah le Tout-Puissant !
C’est à dire le Messager d’Allah (sawaws) dit : Ô gens de Quraych , comment seriez vous, lorsque vous auriez mécru alors que vous me verriez au sein d’une brigade de mes partisans en train de vous frapper vos visages par l’épée ? À ce moment-là l’ange Gabriel alayhi salam descendit et lui dit : Ô Muhammad, ajoute : -Si Allah le veut- ou bien Ali Ibn Abi Talib {qui le fera}.[1]

Les falsificateurs ont premièrement transformé la conjonction de coordination « ou » en « et » et ont ensuite coordonnés  l’Imam Ali (psl) la Créature et Allah le Créateur le Tout-Puissant !

Cheikh ul-Islam ‘Allâma Majlessî que Dieu lui accorde sa miséricorde, le véritable savant akhbarî et le plus grand compilateur de hadiths a rapporté un récit contenant le même texte et a grammaticalement expliqué la partie concernant notre sujet :
« Et sa parole -que la paix soit sur lui et sa famille- : « Ou Ali Ibn Abi Tâlib » coordonne ce dernier avec le pronom personnel « me » dans sa parole précédente : « vous me verriez » et l’interruption de sa parole est causée par son attention à l’écoute de la révélation qui lui révéla que ce sera Ali (psl) qui s’en chargera. » [2]

قوله : « أو علي بن أبي طالب » عطف على الياء في قوله : ( لتجدوني ) وسكونه والتفاته كان لاستماع الوحي ، حيث اوحي إليه أنه يفعل ذلك علي

Pour que le sujet soit encore mieux éclairci et l’ambiguïté suscitée par les néo-akhbarîs exagérateurs soit définitivement réfutée nous vous rapportons le même hadith rapporté via d’autres chaînes de transmission dans d’autres ouvrages authentiques :
Il est rapporté par Ahmad Ibn Walid de son père de Saffar d’Ibn Issa d’Ibn Mahbub d’Abi Jamila d’Ibn Taghlib de l’imam Sadeq alayhi salam qu’il dit : Une information de Quraych parvint au Messager d’Allah sallallahu alayhi wa alihi wa sallam selon laquelle ils dirent : Muhammad imagine-t-il qu’il a consolidé l’affaire {de la gouvernance} dans sa famille ? S’il meurt, nous la leur enlèverons et la confierons aux autres.
Le Messager d’Allah sallallahu alayhi wa alihi wa sallam sortit, se rendit à leur lieu de rassemblement et leur dit : Ô gens de Quraych , comment seriez vous, alors qu’après mon décès vous auriez mécru mais qu’ensuite vous me reverriez au sein d’une brigade de mes partisans en train de vous frapper vos visages et vos cous par l’épée ? À ce moment-là l’ange Gabriel alayhi salam descendit et lui dit : Ô Muhammad, Ton Seigneur te passe le Salâm et te demande d’ajouter : -Si Allah le veut- ou bien Ali Ibn Abi Talib {qui se chargera de cette affaire}. Alors Le Messager d’Allah sallallahu alayhi wa alihi wa sallam ajouta : …- Si Dieu le veut- ou bien Ali Ibn Abi Talib qui se chargera de vous.[3]

أحمد بن الوليد عن أبيه عن الصفار عن ابن عيسى عن ابن محبوب عن أبي جميلة عن ابن تغلب عن أبي عبد الله [عليه السلام] قال
بلغ رسول الله عن قوم من قريش أنهم قالوا: يرى محمد أنه قد أحكم الامر في أهل بيته؟! ولئن مات لنعزلنها عنهم ولنجعلنها في سواهم!!! فخرج رسول الله صلى الله عليه وآله حتى قام في مجمعهم ثم قال: يا معشر قريش كيف بكم وقد كفرتم بعدي ثم رأيتموني في كتيبة من أصحابي أضرب وجوهكم ورقابكم بالسيف؟
فنزل عليه جبرئيل (عليه السلام) في الحال. فقال: يا محمد إن ربك يقرئك السلام ويقول لك: قل إنشاء الله أو علي بن أبي طالب. فقال رسول الله: إنشاء الله أو علي بن أبي طالب يتولى ذلك منكم.

et lui vint à ce moment-là l’ange Gabriel et lui dit : Toi ou Ali [4]

فَأَتَاهُ جَبْرَئِيلُ (عَلَيْهِ السَّلَامُ) وَ قَالَ: أَنْتَ أَوْ عَلِيٌّ…

et lui apprit l’ange Gabriel (psl) quelque chose. Alors le Messager d’Allah (sawaws) dit : Ce Gabriel dit : Ou Ali. [5]

 لَقَّنَهُ جَبْرَئِيلُ (عَلَيْهِ السَّلَامُ) شَيْئاً. فَقَالَ النَّبِيُّ (صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ): هَذَا جَبْرَئِيلُ يَقُولُ: أَوْ عَلِيٌّ…

et lui vint l’ange Gabriel (psl) et lui dit : Toi -Si Dieu le veut- ou Ali. [6]

 فَأَتَاهُ جَبْرَئِيلُ فَقَالَ: أَنْتَ إِنْ‏ شَاءَ اللَّهُ‏ أَوْ عَلِيٌ…

et l’appela l’ange Gabriel (psl). Alors le Messager d’Allah (sawaws) se tourna vers lui. Gabriel (psl) lui dit : -Si Dieu le veut- ou Ali [7]

وَ أَشَارَ إِلَيْهِ جَبْرَئِيلُ (عَلَيْهِ السَّلَامُ)، فَالْتَفَتَ إِلَيْهِ، وَ قَالَ: قُلْ إِنْ‏ شَاءَ اللَّهُ‏، أَوْ عَلِيٌ‏. قَالَ: إِنْ‏ شَاءَ اللَّهُ‏، أَوْ عَلِيٌ‏…

Alors lui descendit l’ange Gabriel et lui dit : dis : -Si Dieu le veut- ou Ali. [8]

 فَهَبَطَ عَلَيْهِ جَبْرَئِيلُ فَقَالَ قُلْ إِنْ‏ شَاءَ اللَّهُ‏ أَوْ عَلِيٌ‏ فَقَالَ إِنْ‏ شَاءَ اللَّهُ‏ أَوْ عَلِيٌ‏…

De toute évidence la volonté des Infaillibles (pse) ne va pas à contresens de celle d’Allah et elle est totalement conforme à celle d’Allah le Créateur.
Mais si l’on dit que l’on a le choix entre la volonté d’Allah et celle de ses Alliés, l’on commet trois erreurs et shirks
1-L’on considère qu’Allah a laissé une de ses créatures s’occuper de son travail en décidant à sa place.
2-L’on considère que la volonté de l’imam Ali (psl) est indépendante et en dehors de celle d’Allah, l’on s’autorise donc à choisir l’une des deux en interposant la conjonction « ou » entre elles.

3-En préférant la volonté de l’imam Ali (psl) à celle d’Allah, l’on considère qu’elle se diverge de celle d’Allah et Il ne veut donc pas forcément la même chose que Son Créateur le Tout-Puissant.

Tandis que les Infaillibles tolèrent encore moins ceux qui leur attribuent la divinité que ceux qui font preuve d’hostilité à leur encontre :
…Ensuite l’Imam Sadeq (psl) ajouta : Ô Alqama, comment c’est étrange les rapports contradictoires des gens à propos d’Ali (psl). Il y a autant de différence entre la parole de celui qui dit : « Ali est le dieu adoré » et celle de celui qui dit : « Ali est un adorateur désobéissant ayant désobéi à l’ordre divin ». Entre ces deux paroles injustes, celle de celui qui l’accuse d’être désobéissant, lui était plus supportable que celle de celui qui lui attribue la divinité…[9]

ثُمَّ قَالَ الصَّادِقُ عليه السلام يَا عَلْقَمَةُ مَا أَعْجَبَ أَقَاوِيلَ النَّاسِ فِي عَلِيٍّ عليه السلام كَمْ بَيْنَ مَنْ يَقُولُ إِنَّهُ رَبٌّ مَعْبُودٌ وَبَيْنَ مَنْ يَقُولُ إِنَّهُ عَبْدٌ عَاصٍ لِلْمَعْبُودِ وَلَقَدْ كَانَ قَوْلُ مَنْ يَنْسُبُهُ إِلَى الْعِصْيَانِ أَهْوَنَ عَلَيْهِ مِنْ قَوْلِ مَنْ يَنْسُبُهُ إِلَى الرُّبُوبِيَّةِ

 

Les vrais akhbarîs comme par exemple Cheikh ul-Islam ‘Allâma Majlessî (ra) ne sont pas des exagérateurs.
Seule une minorité francophone autoproclamée akhbarîe n’existant que depuis mi 2016 dont beaucoup de membres sont des anciens chrétiens ne maîtrisant guère la langue arabe, fait preuve de l’exagération par son interprétation hâtive, sentimentale et erronée
des hadiths malgré l’explicité de ses erreurs.
Deux causes favorisant leur ghuluw :
-1 L’incompréhension des hadiths en raison de manque de connaissance de la langue arabe.
-2 L’insouciance au sujet de l’importance de Tawhid (unicité de Dieu) le premier fondement de l’islam authentique duodécimain en raison d’un passé polythéiste chrétien (la croyance en la trinité).

Et c’est pourquoi nous lisons dans la ziyarat de l’Imam al-Mahdi (psl) :

Dieu est plus grand, Dieu est plus grand, Dieu est plus grand, point de divinité autre que Dieu, Dieu est plus grand, à Dieu la louange !
Louange à Dieu qui nous a dirigés à cela, nous a fait connaître Ses Elus et Ses ennemis et nous a fait réussir la visite à nos Imams, et qui ne nous a pas placés parmi les récalcitrants, les Nawassîbs, ni parmi les exagérateurs mandataires, ni avec ceux qui doutent et qui n’en font pas assez ![10]
Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’Émir des croyants, ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net
Jeudi 17 mai 2018

 

—————————————————————————————————————————-

Références :
-[1] Ar-Rawdhat Fî Fadhâél Amîr ul-Mouminîn Ali Ibn Abî Tâlib (psl), page 135
-[2] Bihâr ul-Anwâr, tome 37, page 117
-[3] Al-Amâlî de Cheikh Mofîd, page 113
-[4] Al-Amâlî de Cheikh Toucî, page 502
-[5] Idem, page 503
-[6] Idem, page 460
-[7] Idem, page 503
-[8] Ta-wîl ul-Âyât uz-Zâhira Fî Fadhâél ul-‘Itrat ut-Tâhira, page 543

-[9] Al-Amâlî de Cheikh Sadouq, page 166

-[10]Mafatih ul-Jinan

 

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Close