L’ambiguïté : Pourquoi l’islam a mis en garde contre le mariage avec les noirs ?

L’ambiguïté : Il est déconseillé en islam de se marier avec les noir(e)s !
Question :
Dites nous pourquoi dans le hadith suivant il est déconseillé de se marier avec les noir(e)s notamment les femmes ?
« Choisissez de meilleures places pour vos spermes et évitez la noire. Car c’est une couleur laide. »
Réponse :

La première partie dans le hadith en question qui conseille de trouver une bonne place pour son sperme est tout à fait logique et il faut éviter les utérus des femmes adultérines, fornicatrices, incroyantes, égarées, nassibies etc. Elle a été rapportée dans certains ouvrages de narrations.[1]

La deuxième partie du hadith qui met en garde contre les noirs n’a été rapportée dans aucun recueil de hadiths et elle n’a été apparue que durant le siècle passé dans certains livres sans aucune référence et chaîne de transmission et contredit d’ailleurs l’ensemble des enseignements islamiques dans le coran et les hadiths du Prophète (sawaws) et des Gens de sa demeure que la paix soit sur eux, ce qui est suffisant comme argument pour ne pas prendre cette partie en considération.
Toutefois, compte tenu du fait qu’elle contredit l’ensemble des enseignements fondamentaux islamiques, il ne faut pas oublier que même si elle était dotée d’une référence antérieure, elle ne serait pas prenable,
Selon le saint coran les femmes chastes et pieuses sont au même statut que les hommes pieux et peuvent donc se marier :

Les mauvaises [femmes] aux mauvais [hommes], et les mauvais [hommes] aux mauvaises [femmes]. De même, les bonnes [femmes] aux bons [hommes], et les bons [hommes] aux bonnes [femmes]. Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent. Ils ont un pardon et une récompense généreuse.[2]

Et dans un autre verset il confirme que le seul critère d’être supérieur est la piété de la personne et pas la couleur de sa peau ni sa race :

Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux d’entre vous[3]

Thiqat ul-Islam Kulaynî (ra) rapporta de l’Imam Baqer (psl) qu’il dit :

Une fois Salman était assis à la mosquée avec des gens de Quraych. Ils discutaient entre eux au sujet de leurs ascendances et s’en vantaient les uns aux autres jusqu’à ce qu’ils atteignissent Salman. Omar Ibn Khattab lui dit : Ô Salman dis moi qui es tu et qui est ton père et quelle est ton origine ? Salman lui dit : Je suis Salman fils d’Abdallah. J’étais égaré et Allah le Tout-Puissant me guida par l’intermédiaire de Muhammad (sawaws). J’avais une famille à ma charge et Allah m’enrichit par l’intermédiaire de Muhammad (sawaws). J’étais un esclave et Allah me libéra par l’intermédiaire de Muhammad (sawaws). Ceci est ma parenté et cela est mon ascendance ! .

A ce moment-là le Messager d’Allah (sawaws) entra et Salman lui raconta ce qui se passa.

Le Messager d’Allah (sawaws) dit : Ô Gens de Quraych ! L’ascendance d’un homme consiste en sa religion, sa fierté en sa morale, son origine en son ‘Aql (bon sens) et Allah le Tout-Puissant dit : Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux d’entre vous ! Ensuite le Messager d’Allah (sawaws) s’adressa à Salman et lui dit : Ô Salman personne d’entre eux n’est supérieur à toi sauf par la crainte d’Allah (la piété) et si c’est toi qui détiens la piété tu leur es alors supérieur. [4]

مُحَمَّدُ بْنُ يَعْقُوبَ:عَنْ عَلِيِّ بْنِ إِبْرَاهِيمَ،عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ مُحَمَّدِ بْنِ عِيسَى،عَنْ صَفْوَانَ بْنِ يَحْيَى، عَنْ حَنَانٍ،قَالَ:سَمِعْتُ أَبِي يَرْوِي عَنْ أَبِي جَعْفَرٍ(عَلَيْهِ السَّلاَمُ)،قَالَ: «كَانَ سَلْمَانُ جَالِساً مَعَ نَفَرٍ مِنْ قُرَيْشٍ فِي الْمَسْجِدِ، فَأَقْبَلُوا يَنْتَسِبُونَ وَ يَرْفَعُونَ فِي أَنْسَابِهِمْ،حَتَّى بَلَغُوا سَلْمَانَ،فَقَالَ لَهُ عُمَرُ بْنُ الْخَطَّابِ:أَخْبِرْنِي مَنْ أَنْتَ،وَ مَنْ أَبُوكَ، وَ مَا أَصْلُكَ؟فَقَالَ:أَنَا سَلْمَانُ بْنُ عَبْدِ اللَّهِ،كُنْتُ ضَالاًّ فَهَدَانِيَ اللَّهُ عَزَّ وَ جَلَّ بِمُحَمَّدٍ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ،وَ كُنْتُ عَائِلاً فَأَغْنَانِيَ اللَّهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،وَ كُنْتُ مَمْلُوكاً فَأَعْتَقَنِي اللَّهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،هَذَا نَسَبِي وَ هَذَا حَسَبِي

قَالَ:«فَخَرَجَ النَّبِيُّ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،وَ سَلْمَانُ(رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ)يُكَلِّمُهُمْ،فَقَالَ لَهُ سَلْمَانُ:يَا رَسُولَ اللَّهِ،مَا لَقِيتُ مِنْهَؤُلاَءِ،جَلَسْتُ مَعَهُمْ فَأَخَذُوا يَنْتَسِبُونَ وَ يَرْفَعُونَ فِي أَنْسَابِهِمْ،حَتَّى إِذَا بَلَغُوا إِلَيَّ،قَالَ عُمَرُ بْنُ الْخَطَّابِ:مَنْ أَنْتَ، وَ مَا أَصْلُكَ،وَ مَا حَسَبُكَ؟فَقَا النَّبِيُّ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)فَمَا قُلْتَ لَهُ يَا سَلْمَانُ؟قَالَ:قُلْتُ لَهُ:أَنَا سَلْمَانُ بْنُ عَبْدِ اللَّهِ،كُنْتُ ضَالاًّ فَهَدَانِيَ اللَّهُ عَزَّ ذِكْرُهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،وَ كُنْتُ عَائِلاً فَأَغْنَانِيَ اللَّهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،وَ كُنْتُ مَمْلُوكاً فَأَعْتَقَنِي اللَّهُ عَزَّ ذِكْرُهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،هَذَا نَسَبِي وَ هَذَا حَسَبِي،فَقَالَ النَّبِيُّ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ):يَا مَعْشَرَ قُرَيْشٍ،إِنَّ حَسَبَ الرَّجُلِ دِينُهُ،وَ مُرُوءَتَهُ خُلُقُهُ،وَ أَصْلَهُ عَقْلُهُ،قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَ جَلَّ: إِنّٰا خَلَقْنٰاكُمْ مِنْ ذَكَرٍ وَ أُنْثىٰ وَ جَعَلْنٰاكُمْ شُعُوباً وَ قَبٰائِلَ لِتَعٰارَفُوا إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِنْدَ اللّٰهِ أَتْقٰاكُمْ ،ثُمَّ قَالَ النَّبِيُّ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ):يَا سَلْمَانُ لَيْسَ لِأَحَدٍ مِنْ هَؤُلاَءِ عَلَيْكَ فَضْلٌ إِلاَّ بِتَقْوَى اللَّهِ عَزَّ وَ جَلَّ،وَ إِنْ كَانَ التَّقْوَى لَكَ عَلَيْهِمْ فَأَنْتَ أَفْضَلُ

En appliquant la sunna de leur Aïeul (sawaws), les Imams Infaillibles ‘alayhim us-salam ont toujours insisté sur le fait qu’il n’y avait pas de race supérieure tout en combattant en particulier la discrimination contre les noirs :
Thiqat ul-Islam Kulayni rapporta encore dans son Kafî : Un habitant de Balkh (une province de l’ancien Khorassan/Afghanistan actuel) dit : j’accompagnai l’imam Reza (psl) durant son voyage au Khorassan.
Un jour il ordonna de préparer un repas . Ensuite il rassembla autour de ceci ses Mouwali noirs etc. Je lui dis : Que je vous sois sacrifié. Vous aurez dû leur attribuer une table séparée. L’imam (psl) me dit : Calme toi. Notre Seigneur le Très-Haut est Unique. Notre mère est la même, notre père est le même et notre récompense sera en fonction de nos actes. [5]

عِدَّةٌ مِنْ أَصْحَابِنَا عَنْ أَحْمَدَ بْنِ مُحَمَّدٍ عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ الصَّلْتِ عَنْ رَجُلٍ مِنْ أَهْلِ بَلْخٍ قَالَ: کُنْتُ مَعَ الرِّضَا ع فِی سَفَرِهِ إِلَی خُرَاسَانَ فَدَعَا یَوْماً بِمَائِدَةٍ لَهُ فَجَمَعَ عَلَیْهَا مَوَالِیَهُ مِنَ السُّودَانِ وَ غَیْرِهِمْ. فَقُلْتُ: جُعِلْتُ فِدَاکَ لَوْ عَزَلْتَ لِهَؤُلَاءِ مَائِدَةً. فَقَالَ: مَهْ إِنَّ الرَّبَّ تَبَارَکَ وَ تَعَالَی وَاحِدٌ وَ الْأُمَّ وَاحِدَةٌ وَ الْأَبَ وَاحِدٌ وَ الْجَزَاءَ بِالْأَعْمَالِ.]
📚الکافی، ج۸، ص ۲۳٠

Par conséquent, conformément aux enseignements islamiques les critères de recherche d’un(e) futur(e) époux/épouse sont sa foi, sa croyance et sa piété et pas la couleur de sa peau, ni sa race, ce qui est bien constatable dans la sunna du Saint Prophète (sawaws) dès le début de sa mission prophétique en mariant les croyantes aux croyants sur la base des critères indiqués ci-dessus quelle que fussent leur couleur de peau et race.

L’Imam Baqer (psl) rapporta :
« Un habitant d’Al-Yamâma (une ville à Hijaz en Arabie Saoudite actuelle) s’appelant Jouwaybir vint au Messager d’Allah (sawaws) et se convertit à l’Islam. Il était de petite taille, besogneux, nu, de couleur noire et avait un visage laid. Alors un jour le Messager d’Allah (sawaws) s’apitoya sur le sort de Jouwaybir et lui dit : Ô Jouwaybir ce serait bien si tu te maries avec une femme pour protéger ta chasteté par elle et afin qu’elle te soutienne dans les affaires de ce bas monde et de l’au-delà. Jouwaybir lui dit : Ô Messager d’Allah ! Que mes parents te soient sacrifiés. Qui peut s’intéresser à moi ? Par Allah je n’ai ni de personnalité, ni d’ascendance, ni d’argent, ni de beauté. Alors à quelle femme pourrait-je être intéressant?
Le Prophète (sawaws) lui répondit : Ô Jouwaybir ! De toute évidence Allah humilia via l’islam ceux qui étaient chers à l’époque de l’ignorance et rendit chers via l’islam ceux qui étaient humiliés à l’époque de l’ignorance. Et par l’islam ont disparu l’arrogance de l’ignorance et la vanité de sa tribu et de son ascendance et aujourd’hui les gens qu’ils soient blancs, noirs, Quraychites, arabes, non-arabes, sont les descendants d’Âdam et sans doute Allah créa Âdam de la terre. Certes les plus chers d’entre les gens auprès d’Allah le jour de la résurrection sont les plus obéissants et les plus pieux d’entre eux. Ô Jouwaybir ! Aujourd’hui je ne vois aucun musulman supérieur à toi sauf celui d’entre eux qui craint Allah et Lui obéit plus que toi ! Ô Jouwaybir ! Vas vers Ziyad Ibn Labîd. Il est un des plus cultivés jeunes de Bani Bayadhah. Dis lui : Je suis envoyé par le Messager d’Allah (sawaws) et Il te demande de me marier ta fille Dhulfâ… Et c’est comme ça que Jouwaybir se maria avec une des plus cultivées filles arabes. »[6]
Etant donné qu’il s’agit d’un hadith évoquant le mariage entre un homme de peau noire et une femme de peau mate, les critères qu’il présente s’appliquent aussi dans le cas de la femme noire. Par conséquent la deuxième partie du hadith en question qui a été attribué au Messager d’Allah (sawaws) n’est pas conforme ni à sa sunna, ni à son comportement, ni au coran et ni aux autres hadiths des Infaillibles (pse) mentionnés précédemment et n’est donc pas acceptable.

Louange à Allah qui nous créa de la terre et qui désigna l’Imam Ali (psl) comme notre père et qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à sa wilayat ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net

Jeudi, le 27 septembre 2018

 

 

Références :

[1]-Da’âim ul-Islam, tome 2, page 200

وَ عَنْهُ ع أَنَّهُ سُئِلَ عَنِ الْمَرْأَةِ الْخَبِيثَةِ الْفَاجِرَةِ يَتَزَوَّجُهَا الرَّجُلُ قَالَ لَا يَنْبَغِي لَهُ ذَلِكَ وَ أَهْلُ السِّتْرِ وَ الْعَفَافِ خَيْرٌ لَهُ وَ إِنْ كَانَتْ لَهُ أَمَةٌ وَطِئَهَا إِنْ شَاءَ وَ لَمْ يَتَّخِذْهَا أُمَّ وَلَدٍ لِقَوْلِ رَسُولِ اللَّهِ ص تَخَيَّرُوا لِنُطَفِكُمْ‌

دعائم الإسلام المؤلف : القاضي النعمان المغربي الجزء : 2 صفحة : 200

[2]-Saint Coran, Sourate Nur, verset 26
[3]-Saint coran, sourate Hujurat, verset 13
[4]-Al-Kâfî, tome 8, page 181
[5]-Idem, tome 8, page 230
[6]-Idem, tome 5, page 341

Share This:

Close