Le néo-akhbarisme : d’après les « textes chiites » il existe des peuples « stupides » !

Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux d’entre vous. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur.

يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّا خَلَقْنَاكُم مِّن ذَكَرٍ وَأُنثَىٰ وَجَعَلْنَاكُمْ شُعُوبًا وَقَبَائِلَ لِتَعَارَفُوا ۚ إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِندَ اللَّهِ أَتْقَاكُمْ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ خَبِيرٌ

 

Lorsqu’un néo (pseudo)-akhbari montre sa face raciste :
Selon les néo-akhabris, toute chose au sujet de laquelle il n’y a pas de décret d’interdiction ou de permission dans le coran et les hadiths, est automatiquement permise jusqu’à preuve du contraire.

Mais le racisme fait-il aussi partie des choses au sujet desquelles il n’y a pas d’éclaircissement dans le coran et les hadiths ?

 

 

Dans les captures d’écran ci-dessous vous voyez un néo-akhbari se considérant Ostadh (prof) se permettre de manquer de respect aux oulémas de l’islam chiite duodécimain, mais aussi nous traiter d’être stupides en raison de notre appartenance ethnique tout en ignorant les textes sacrés qui réfutent et rejettent cette idéologie dangereuse et en soulignant que d’après lui il existe des régions sur cette planète dont les peuples sont stupides !

 

Il dévoile son racisme en exprimant sa croyance en la race moins intelligente par « les peuples stupides selon les textes (hadiths) chiites. » Or si on croyait en son raisonnement bidon et infondé, ses compatriotes seraient les plus concernés par ceci, car la majorité d’entre eux sont les imitateurs des « imams » tels qu’Ibn Taymiya, Ahmad Hanbal, Malik Ibn Anas, Abu Hanfia, Shafi’î etc qui sont reconnus par le coran et les hadiths comme les guides conduisant les gens vers le feu. 

Félicitation à ce brave « enseignant akhbari » qui propage les enseignements véridiques des Gens de la demeure prophétique en considérant certaines nations moins intelligentes que d’autres !


Un autre paradoxe qui existe chez cette personne c’est qu’il s’autoproclame Akhbari et fait apparemment la lutte contre l’ossulisme, mais au même temps il ferme ses yeux sur l’ossulisme de Cheikh Yasser al-Habib et de la famille Chirazi dont il est le fan et à chaque fois que le sujet du conflit politique entre le mouvement des Chirazi et les dirigeants s’aborde, il prend aussitôt la défense de la famille Chirazi et se considère fièrement l’un d’eux en utilisant le pronom « nous ».
Et ici il insulte l’ensemble des oulémas chiites contemporains en les surnommant « Ayatul-Dollars ». Cela aurait été bien d’être sincère et de
 nous préciser si les « Ayatollahs » de la famille Chirazi envers lesquels il a une grande affection, font-ils également partie de ceux qu’il traite d’Ayatul-Dollars ou pas ? 

 

 

 

 

 

 

Mais revenons au sujet principal de cet article :

L’idéologie raciste qui consiste à diviser les êtres humains en groupes ethniques supérieurs et inférieurs au niveau des caractéristiques d’apparence physique et du quotient intellectuel, n’a absolument pas de place en islam et c’est même une des choses mal-vues et combattues par le coran et la sunna.

Et à l’époque du noble Prophète d’Islam (sawaws), les racistes n’étaient que les hypocrites d’entre ses entourages tels qu’Omar, Abubakr, Hafsa et Aïcha qui l’ont fait mal et souffrir par leur comportement, trahison, et coup d’état à la Saqîfa.

Ali Ibn Ibrahim al-Qommî rapporta dans son Tafsîr (exégèse) :

Quant à la parole divine : Ô vous qui avez cru[2] ! Qu’un peuple ne se raille pas d’un autre peuple : ceux-ci sont peut-être meilleurs qu’eux. Et que des femmes ne se raillent pas d’autres femmes : celles-ci sont peut-être meilleures qu’elles.[3] Ce verset fut descendu à propos de Safîyat Bint Hay Ibn Akhtab une des épouses du Messager d’Allah (sawaws), parce que Aïcha et Hafsa l’offensaient et l’insultaient en relevant le fait qu’elle était auparavant de confession juive. Elle porta donc plainte auprès du Prophète (sawaws). Il lui dit : ne leur réponds pas-tu ? Elle lui dit : Par quoi Ô Messager d’Allah (sawaws) ? Il lui dit : Par ma parole : Mon père est Haroun le Messager de Dieu, mon oncle est Moussa l’interlocuteur de Dieu et mon époux est Muhammad l’Envoyé de Dieu  (sawaws). Alors que reniez-vous à mon propos ? Elle leur répondit donc par ce que le Messager d’Allah (sawaws) lui apprit. Aïcha et Hafsa lui dirent alors : « C’est le Prophète (sawaws) qui t’a appris cela » Allah fit descendre à ce propos : Ô vous qui avez cru! Qu’un peuple ne se raille pas d’un autre peuple -jusqu’à Sa parole- Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que « perversion » lorsqu’on a déjà la foi .[4][5]

 

واما قوله (يا أيها الذين آمنوا لا يسخر قوم من قوم عسى ان يكونوا خير منهم ولا نساء من نساء عسى ان يكن خيرا منهن) فانها نزلت في صفية بنت حي بن اخطب، وكانت زوجة رسول الله (صلى الله عليه وآله) وذلك ان عائشة وحفصة

كانتا تؤذيانها وتشتمانها وتقولان لها يا بنت اليهودية: فشكت ذلك إلى رسول الله (صلى الله عليه وآله) فقال لها: ألا تجيبنهما؟ فقالت بماذا يا رسول الله؟ قال قولي ابي هارون نبي الله وعمي موسى كليم الله وزوجي محمد رسول الله فما تنكران مني؟ فقالت لهما فقالتا هذا علمك رسول الله (صلى الله عليه وآله) فانزل الله في ذلك (يا ايها الذين آمنوا لا يسخر قوم من قوم ـ إلى قوله ـ ولا تنابزوا بالالقاب بئس الاسم الفسوق بعد الايمان)

 

 

Et sa parole :  Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez…[6]

Ali Ibn Ibrahîm dit : dans ce verset « nations » entend les non-arabes et « tribus » entend les arabes.

Et sa parole : Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux d’entre vous.[7] Cela est une réfutation à l’encontre de ceux qui sont fiers de leurs parentés et ascendances. Et le Messager d’Allah (sawaws) dit le jour de la conquête de la Mecque : Ô gens ! De toute évidence l’Islam vous a fait disparaître l’orgueil de la jahiliya (l’ignorance pré-islamique) et la vanité de ses ascendants. L’arabe ne dépend pas du père et de la mère, car c’est une langue parlée. Quiconque la parle, est alors un arabe. Sachez que vous êtes de la descendance d’Âdam et ce dernier était issu de la terre et Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux d’entre vous.[8]

وقوله: (يا أيها الناس إنا خلقناكم من ذكر وانثى وجعلناكم شعوبا وقبائل لتعارفوا) قال الشعوب العجم والقبائل العرب وقوله (إن اكرمكم عند الله أتقاكم) وهو رد على من يفتخر بالاحساب والانساب، وقال رسول الله (صلى الله عليه وآله) يوم فتح مكة: يا أيها الناس ان الله قد اذهب عنكم بالاسلام نخوة الجاهلية وتفاخرها بآبائها ان العربية ليست بأب ووالدة وإنما هو لسان ناطق، فمن تكلم به فهو عربي، ألا انكم من آدم وآدم من تراب واكرمكم عند الله اتقاكم

Thiqat ul-Islam Kulaynî (ra) rapporta de l’Imam Baqer (psl) qu’il dit :

Une fois Salman était assis à la mosquée avec des gens de Quraych. Ils discutaient entre eux au sujet de leurs ascendances et s’en vantaient les uns aux autres jusqu’à ce qu’ils atteignissent Salman. Omar Ibn Khattab lui dit : Ô Salman dis moi qui es tu et qui est ton père et quelle est ton origine ? Salman lui dit : Je suis Salman fils d’Abdallah. J’étais égaré et Allah le Tout-Puissant me guida par l’intermédiaire de Muhammad (sawaws). J’avais une famille à ma charge et Allah m’enrichit par l’intermédiaire de Muhammad (sawaws). J’étais un esclave et Allah me libéra par l’intermédiaire de Muhammad (sawaws). Ceci est ma parenté et cela est mon ascendance ! .

A ce moment-là le Messager d’Allah (sawaws) entra et Salman lui raconta ce qui se passa.

Le Messager d’Allah (sawaws) dit : Ô Gens de Quraych ! L’ascendance d’un homme consiste en sa religion, sa fierté en sa morale, son origine en son ‘Aql (bon sens) et Allah le Tout-Puissant dit : Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux d’entre vous ! Ensuite le Messager d’Allah (sawaws) s’adressa à Salman et lui dit : Ô Salman personne d’entre eux n’est supérieur à toi sauf par la crainte d’Allah (la piété) et si c’est toi qui détiens la piété tu leur es alors supérieur. [9]

 

مُحَمَّدُ بْنُ يَعْقُوبَ:عَنْ عَلِيِّ بْنِ إِبْرَاهِيمَ،عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ مُحَمَّدِ بْنِ عِيسَى،عَنْ صَفْوَانَ بْنِ يَحْيَى، عَنْ حَنَانٍ،قَالَ:سَمِعْتُ أَبِي يَرْوِي عَنْ أَبِي جَعْفَرٍ(عَلَيْهِ السَّلاَمُ)،قَالَ: «كَانَ سَلْمَانُ جَالِساً مَعَ نَفَرٍ مِنْ قُرَيْشٍ فِي الْمَسْجِدِ، فَأَقْبَلُوا يَنْتَسِبُونَ وَ يَرْفَعُونَ فِي أَنْسَابِهِمْ،حَتَّى بَلَغُوا سَلْمَانَ،فَقَالَ لَهُ عُمَرُ بْنُ الْخَطَّابِ:أَخْبِرْنِي مَنْ أَنْتَ،وَ مَنْ أَبُوكَ، وَ مَا أَصْلُكَ؟فَقَالَ:أَنَا سَلْمَانُ بْنُ عَبْدِ اللَّهِ،كُنْتُ ضَالاًّ فَهَدَانِيَ اللَّهُ عَزَّ وَ جَلَّ بِمُحَمَّدٍ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ،وَ كُنْتُ عَائِلاً فَأَغْنَانِيَ اللَّهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،وَ كُنْتُ مَمْلُوكاً فَأَعْتَقَنِي اللَّهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،هَذَا نَسَبِي وَ هَذَا  حَسَبِي

قَالَ:«فَخَرَجَ النَّبِيُّ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،وَ سَلْمَانُ(رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُ)يُكَلِّمُهُمْ،فَقَالَ لَهُ سَلْمَانُ:يَا رَسُولَ اللَّهِ،مَا لَقِيتُ مِنْهَؤُلاَءِ،جَلَسْتُ مَعَهُمْ فَأَخَذُوا يَنْتَسِبُونَ وَ يَرْفَعُونَ فِي أَنْسَابِهِمْ،حَتَّى إِذَا بَلَغُوا إِلَيَّ،قَالَ عُمَرُ بْنُ الْخَطَّابِ:مَنْ أَنْتَ، وَ مَا أَصْلُكَ،وَ مَا حَسَبُكَ؟فَقَا النَّبِيُّ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)فَمَا قُلْتَ لَهُ يَا سَلْمَانُ؟قَالَ:قُلْتُ لَهُ:أَنَا سَلْمَانُ بْنُ عَبْدِ اللَّهِ،كُنْتُ ضَالاًّ فَهَدَانِيَ اللَّهُ عَزَّ ذِكْرُهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،وَ كُنْتُ عَائِلاً فَأَغْنَانِيَ اللَّهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،وَ كُنْتُ مَمْلُوكاً فَأَعْتَقَنِي اللَّهُ عَزَّ ذِكْرُهُ بِمُحَمَّدٍ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ)،هَذَا نَسَبِي وَ هَذَا حَسَبِي،فَقَالَ النَّبِيُّ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ):يَا مَعْشَرَ قُرَيْشٍ،إِنَّ حَسَبَ الرَّجُلِ دِينُهُ،وَ مُرُوءَتَهُ خُلُقُهُ،وَ أَصْلَهُ عَقْلُهُ،قَالَ اللَّهُ عَزَّ وَ جَلَّ: إِنّٰا خَلَقْنٰاكُمْ مِنْ ذَكَرٍ وَ أُنْثىٰ وَ جَعَلْنٰاكُمْ شُعُوباً وَ قَبٰائِلَ لِتَعٰارَفُوا إِنَّ أَكْرَمَكُمْ عِنْدَ اللّٰهِ أَتْقٰاكُمْ ،ثُمَّ قَالَ النَّبِيُّ(صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَ آلِهِ):يَا سَلْمَانُ لَيْسَ لِأَحَدٍ مِنْ هَؤُلاَءِ عَلَيْكَ فَضْلٌ إِلاَّ بِتَقْوَى اللَّهِ عَزَّ وَ جَلَّ،وَ إِنْ كَانَ التَّقْوَى لَكَ عَلَيْهِمْ فَأَنْتَ أَفْضَلُ

 

Conclusion:

1-Selon l’islam la supériorité ne consiste pas dans la race et l’ethnie de la personne mais elle consiste dans sa religion, sa morale, sa piété et son ‘Aql.

2-Le racisme est condamné par l’islam.

3-Les racistes d’entre les entourages du Prophète (sawaws) étaient ses principaux ennemis tels qu’Omar, Hafsa et Aïcha.

4-Notre cher enseignant akhbari n’a pas honte de donner une image raciste de lui.

5-Il justifie son racisme par les « textes chiites ». 

6-En se montrant raciste notre Ostadh akhbari suit la sunna d’Omar, Hafsa et Aïcha ! 

7-Contrairement à son auto-proclamation akhbari, il ignore volontairement ou involontairement les versets coraniques et les akhbars (les infos en provenance des membres de la demeure prophétiques) qui condamnent le racisme. 

8-Selon une logique universelle il n’y a pas plus stupide que celui qui considère les autres comme stupides en raison de leurs ethnies et leurs origines.

Quant à nous ;

Etant d’un peuple toujours persécuté et massacré en raison de son amour pour les Gens Purifiés de la demeure prophétique (pse) et sa soumission absolue envers ces derniers et en acceptant les risques et les dangers provenant des ennemis nous avons décidé de poursuivre la voie de nos prédécesseurs pieux et nous nous sommes donc voués depuis des années au service de la religion véridique islamique tout en dédiant notre vie à la défendre et propager et à aider les nouveaux convertis francophones à en avoir une meilleure connaissance et compréhension sans jamais nous permettre de les trier selon leurs origines. Nous continuerons notre parcours et ne permettrons pas aux incompétents jaloux et racistes de nous perturber nos activités habituelles et de nous dévier de notre objectif principal.

Louange à Allah qui nous créa de la terre et qui désigna l’Imam Ali (psl) comme notre père et qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à sa wilayat ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net

Dimanche, le 05 août 2018


 

Références et explications :

[1]-L’appartenance à une ethnie ou ethnicité est liée à un patrimoine commun, que ce soit la tradition, des coutumes, la culture, l’ascendance, le rôle social, l’origine géographique, la langue ou le dialecte, l’idéologie, la philosophie, la religion, la mythologie, la cuisine, l’habillement…Wikipedia

[2]-Thiqat ul-Islam Kulaynî (ra) rapporta dans son livre Al-Kâfî de Jamil Ibn Darrâj qu’il dit : Une fois j’étais chez Aba Abdallah l’Imam Sadeq (psl) et At-Tayyâr entra chez l’Imam (psl) et lui dit : Que je te sois sacrifié, j’ai vu la parole d’Allah le Tout-Puissant qui dit : « Ô Ceux qui avez cru » dans des contextes où elle ne s’adresse pas aux croyants. Comprend-elle donc les hypocrites ? L’Imam lui répondit : Oui, les hypocrites, les égarés et tous ceux qui acceptèrent apparemment la da’wa sont compris dans cet appel. Al-Kâfî, tome 8, page 274

مُحَمَّدُ بْنُ يَعْقُوبَ:عَنْ أَبِي عَلِيٍّ الْأَشْعَرِيِّ،عَنْ مُحَمَّدِ بْنِ عَبْدِ الْجَبَّارِ،عَنْ عَلِيِّ بْنِ حَدِيدٍ،عَنْ جَمِيلِ بْنِ دَرَّاجٍ،عَنْ أَبِي عَبْدِ اللَّهِ(عَلَيْهِ السَّلاَمُ)،قَالَ: دَخَلَ عَلَيْهِ الطَّيَّارُ وَ أَنَا عِنْدَهُ،فَقَالَ[لَهُ]:جُعِلْتُ فِدَاكَ،رَأَيْتُ قَوْلَ اللَّهِ عَزَّ وَ جَلَّ: يٰا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا فِي غَيْرِ مَكَانٍ مِنْ مُخَاطَبَةِ الْمُؤْمِنِينَ،أَ يَدْخُلُ فِي هَذَا الْمُنَافِقُونَ؟قَالَ:«نَعَمْ، يَدْخُلُ فِي هَذَا الْمُنَافِقُونَ وَ الضُّلاَّلُ،وَ كُلُّ مَنْ أَقَرَّ بِالدَّعْوَةِ الظَّاهِرَةِ».

[3]-Saint coran, sourate Hujurat, verset 11

[4]-Idem

[5]-Tafsîr al-Qommî, tome 2, page 322

[6]-Saint coran, sourate Hujurat, verset 13

[7]-Idem

[8]-Tafsîr al-Qommî, tome 2, page 322

[9]-Al-Kâfî, tome 8, page 181

 

 

Share This:

Close