Le néo-akhbarisme : l’Ijmâ, une innovation contredisant le coran et la sunna !

 

Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux
L’Ijmâ’ (consensus) version chiite duodécimaine est-il une innovation copiée sur les sunnites omarites ?
Une des critiques à l’égard des Ossulites par Amin Astarabadi et Mollah Feyz-e-Kâshânî c’est l’adhésion des Ossulites à une méthode d’Ijtihâd se nommant l’Ijmâ (consensus).
Le raisonnement de ces Hachouites est de dire que : 
Le consensus est une méthode provenant des omarites et que dans l’auvent de Banî Sâ’ida, ils firent le consensus en se mettant tous d’accord sur l’élection d’Abubakr et de cette manière le califat fut usurpé !
Réfutation :
Tous les sunnites à l’exception d’Ibn Taymiya, croient que dans la Saqîfa il n’y a pas eu de consensus.
Alors pourquoi ces deux savants chiites sont si bizarrement de même avis qu’Ibn Taymiya le fondateur du dogme salafiste (akhbarisme version omarite).
Cette théorie est assez problématique et ses adhérents doivent présenter un argument prouvant qu’il y a eu un Ijmâ au sujet du califat d’Abubakr dans la Saqîfa et/ou après cette réunion . Ce qui est impossible.
Quant à l’Ijmâ version omarite qui n’a rien à voir avec le nôtre :
En effet chez eux le consensus est une méthode de décréter en dehors et indépendante du coran et de la sunna (hadith), c’est à dire là où ils n’ont pas de preuves textuelles au sujet d’une question juridique, ou bien ils en ont, mais elles ne les arrangent pas, ils présentent des avis (solutions) personnels et ensuite d’une manière ou d’une autre la totalité d’entre eux se met d’accord et en vote un seul. Abubakr Baqlanî dit : les juristes sunnites sont tous d’accord sur la validité du consensus pendant la première période islamique en le considérant comme la Hujjat (preuve) de Dieu. Il ajoute : Dans la oumma islamique le consensus ne se réalise pas en faveur d’une fausse opinion (autrement dit : il serait infaillible).
 
Quant à l’Ijmâ version chiite :
Les musulmans imamites considèrent le consensus comme une Hujja juridique, mais uniquement s’il est conforme au coran et au hadith et qu’il fait connaître le décret conforme à la sunna et à la parole des Gens de la demeure prophétique (pse).
Ils ne le considèrent donc pas comme une méthode d’émettre des fatwas juridiques en dehors et indépendante du coran et de la sunna.
Par conséquent, contrairement à la croyance sunnite en leur consensus considérant ceci comme une preuve divine et infaillible, les oulémas musulmans duodécimains croient que l’infaillibilité n’appartient pas au consensus-même et ce dernier n’est en réalité pas une Hujja en lui-même. Au contraire ce qui est une Hujja c’est la parole de l’infaillible (psl) qui a été découverte par le consensus.
Les oulémas imamites disent : la Hujjiyat (le fait d’être une preuve) du consensus se réalise uniquement lorsqu’il fait de toute évidence connaître la parole de l’infaillible (psl), en conséquence la Hujjiyat ne consiste pas dans le consensus-même, mais elle repose sur ce qui a été découverte par lui , c’est à dire la parole de l’infaillible (psl).
Compte tenu de ces raisonnements, l’Ijmâ version imamite se limite au cadre de la sunna et ce n’est pas en dehors et indépendante de la sunna. Donc s’il existe une valeur c’est en provenance de la sunna et pas en celle de l’Ijmâ.
Les arguments sur lesquels s’appuient les imamites pour justifier leur Ijmâ :
1-L’Ijmâ n’a pas de valeur effective sauf s’il fait découvrir la parole de l’infaillible (psl). 
2-L’Ijmâ équivaut et signifie un Khabar Moutawatir (info concordante) dont la source est de toute évidence l’infaillible (psl). Une info concordante n’est pas en lui-même l’argument d’un décret juridique mais c’est l’argument de l’argument d’un décret juridique, de même l’Ijmâ en lui-même n’est pas l’argument d’un décret juridique mais il en est l’argument de l’argument.
3-L’Ijmâ est la preuve évidente de l’avis de l’imam Infaillible (psl) et il n’est pas l’argumentation d’une interprétation particulière de l’avis de l’imam Infaillible (psl), c’est à dire par l’Ijmâ l’on ne peut pas faire croire que l’imam Infaillible (psl) a proféré telle parole spécifique et précise pour émettre tel décret. 
Les sunnites croient que dans l’Ijmâ tous les « musulmans » doivent voter la même opinion, alors que nous les imamites croyons que si l’Ijmâ fait connaître la parole de l’infaillible, il n’est pas obligatoire que tous les musulmans votent le même avis. Ce qui est essentiel et important c’est de connaître la parole de l’infaillible (psl) que le nombre des savants s’étant mis d’accord là-dessus soit élevé ou réduit.
L’Ijmâ est une Hujja uniquement lorsqu’il fait connaître la parole de l’infaillible alayhi salam, sinon il n’a aucune valeur chez nous les musulmans duodécimains.
Il n’y a donc aucune ressemblance entre l’Ijmâ dans la jurisprudence chiite et celle de l’omarisme. 
Allahumma Salli ‘Alâ Muhammad Wa Âli Muhammad Wa Ajjil Farajahum, Wal’an Adouwwahum.
L’Islam véridique est le chiisme
Sunnisme.net

Share This:

Close