Le néo-akhbarisme : tout le monde doit être savant religieux !

 

Au nom de Dieu le Clément le Miséricordieux

Pourquoi tout le monde est devenu savant religieux sur le net ?

Un des problèmes qui voient le jour et s’empirent de plus en plus à l’aide des réseaux sociaux est le fait d’analyser et interpréter la voie, les enseignements et la jurisprudence des Gens de la demeure prophétique que la paix soit sur eux par des amateurs disqualifiés et incompétents passionnés par des questions religieuses.

A ce sujet il y a des groupes sur les réseaux sociaux dont beaucoup d’adhérents ne connaissent point la langue arabe et se permettent cependant d’analyser et interpréter les traductions copiées-collées des hadiths et puis décréter selon leur interprétation personnelle contredisant dans la plupart des cas les sens exotériques et ésotériques conformes à la vérité, exposés par les Oulémas et Fuqaha de la Hawza (les savants et les juristes du Séminaire)  et cela nuit sérieusement à l’originalité, l’authenticité et la cohérence des enseignements du Coran et de la Sunna/’Itra.

De même qu’un malade se rend chez un spécialiste (docteur en médecine) pour se soigner etc de même quiconque veut connaître la religion islamique doit passer par les hawzas ou se rendre chez les spécialistes de la religions (les savants et les juristes).

Quiconque veut réaliser des petits travaux de rénovations et de décorations d’intérieur dans son appart ou son pavillon, fait très attention à ce qu’il trouve un meilleur décorateur (spécialiste dans le domaine de la décoration) ou bien il en fait une formation et effectue un stage chez un professionnel pour devenir capable de réaliser les travaux par lui même, ne doit donc pas non plus se permettre d’analyser et interpréter toute une religion (l’islam) selon son goût et sans passer les étapes nécessaires pour devenir expert et spécialiste en matière de la religion.

Il y a plusieurs hadiths qui n’autorisent pas les ordinaires de s’ingérer dans le dîn et la jurisprudence :

1-Les Ahl ul Beit (pse) ont interdit d’émettre des fatwas sans connaissance de cause :

Mofazzal Ibn Yazid dit : l’Imam Sadeq (psl) me dit : je t’interdis deux attitudes dans lesquelles il y a l’annihilation des hommes : 1-d’adorer Allah par la fausseté, 2-de donner des fatwas aux gens sans aucune connaissance de cause !

Source islamique :

Al-Kâfî, tome 1, page 52

ﻣُﺤَﻤّﺪُ ﺑْﻦُ ﻳَﺤْﻴَﻰ ﻋَﻦْ ﺃَﺣْﻤَﺪَ ﻭَ ﻋَﺒْﺪِ ﺍﻟﻠّﻪِ ﺍﺑْﻨَﻲْ ﻣُﺤَﻤّﺪِ ﺑْﻦِ ﻋِﻴﺴَﻰ ﻋَﻦْ ﻋَﻠِﻲّ ﺑْﻦِ ﺍﻟْﺤَﻜَﻢِ ﻋَﻦْ ﺳَﻴْﻒِ ﺑْﻦِ ﻋَﻤِﻴﺮَﺓَ ﻋَﻦْ ﻣُﻔَﻀّﻞِ ﺑْﻦِ ﻳَﺰِﻳﺪَ ﻗَﺎﻝَ ﻗَﺎﻝَ ﻟِﻲ ﺃَﺑُﻮ ﻋَﺒْﺪِ ﺍﻟﻠّﻪِ ﻉ ﺃَﻧْﻬَﺎﻙَ ﻋَﻦْ ﺧَﺼْﻠَﺘَﻴْﻦِ ﻓِﻴﻬِﻤَﺎ ﻫَﻠَﺎﻙُ ﺍﻟﺮّﺟَﺎﻝِ ﺃَﻧْﻬَﺎﻙَ ﺃَﻥْ ﺗَﺪِﻳﻦَ ﺍﻟﻠّﻪَ ﺑِﺎﻟْﺒَﺎﻃِﻞِ ﻭَ ﺗُﻔْﺘِﻲَ ﺍﻟﻨّﺎﺱَ ﺑِﻤَﺎ ﻟَﺎ ﺗَﻌْﻠَﻢُ
1ﺍﺻﻮﻝ ﻛﺎﻓﻰ ﺟﻠﺪ 1 ﺻﻔﺤﻪ: 52 ﺭﻭﺍﻳﺔ:

Quiconque n’a pas étudié la langue et la littérature arabe, ni le rijâl, et n’est ni capable de lire un texte en arabe, comment peut-il se permettre de copier-coller des hadiths et s’exprimer là-dessus ? Qui l’a qualifié de spécialiste de hadiths ? La Dirâyat ul-Hadith est une science qui n’est acquérable que par des études, des recherches, des méditations et des efforts (Ijtihâd).

2-Les hadiths sont compliqués à comprendre et ce n’est pas tout le monde qui en a la capacité :

L’Imam Baqer (psl) dit :

Le Messager de Dieu (sawaws) dit : le hadith (parole) des gens de la demeure de Muhammad (pse) est dur et compliqué à comprendre, n’y croira qu’un Ange proche, ou un messager- envoyé, ou un adorateur dont Allah a éprouvé le cœur par la foi. Alors si un hadith vous est rapporté des Gens de la demeure de Muhammad (pse) par lequel vos cœurs se calment et que vous avez reconnu, acceptez-le, mais s’il écœure vos cœurs et que vous ne l’avez pas reconnu, renvoyez-le à Allah, au Prophète ou à un savant de la famille de Muhammad (pse), sinon périt celui d’entre vous à qui l’on raconte un hadith au sujet d’une chose qu’il ne supporte pas en disant : par Allah ce n’est pas ci, par Allah ce n’est pas cela. Et la négation c’est la mécréance.

Source islamique :

Al-Kâfî, tome 1, page 401

محمد بن يحيى، عن محمد بن الحسين، عن محمد بن سنان، عن عمار بن مروان عن جابر قال قال أبو جعفر عليه السلام: قال رسول الله صلى الله عليه وآله إن حديث آل محمد صعب مستصعب لا يؤمن به إلا ملك مقرب أو نبي مرسل أو عبد امتحن الله قلبه للايمان، فما ورد عليكم من حديث آل محمد صلى الله عليه وآله فلانت له قلوبكم وعرفتموه فاقبلوه، وما اشمأزت منه قلوبكم وأنكرتموه فردوه إلى الله وإلى الرسول وإلى العالم من آل محمد وإنما الهالك أن يحدث أحدكم بشئ منه لا يحتمله، فيقول: والله ما كان هذا والله ما كان هذا، والانكار هو الكفر.

نام کتاب : الكافي- ط الاسلامية نویسنده : الشيخ الكليني جلد : 1 صفحه : 401

Il y a des hadiths compliqués à comprendre et il se peut que certaines personnes les renient et les Hachouites en seront portés responsables.

Ce phénomène s’aggrave par l’idéologie Akhbarite dont le théoricien était Amin Astarabadi reposant sur le fait que chacun doit lire des hadiths et en sélectionner et appliquer ceux qui conviennent à son avis et qui l’arrangent. Alors que si l’on imagine que cette ambition se réalise, il y aura un désordre total dans la communauté chiite et rien n’ira bien et au bout de deux ou trois décennies, l’islam chiite se sera détruit de l’intérieur à cause des incalculables incohérences, contradictions, paradoxes et innovations dans la croyance et la jurisprudence et de ce fait, une bonne partie de la communauté s’apostasiera. Les hadiths des Ahl ul Beit (pse) n’auront plus aucune valeur pour beaucoup de chiites et ce n’est pas une telle situation que les Gens de la demeure prophétique attendent.

Pourquoi ? Parce que les hadiths sont composés de clairs, équivoques, authentiques, inventés et falsifiés (faibles), abrogeant, abrogés dont l’analyse, la distinction, la compréhension et l’explication ne sont pas réalisables par des ordinaires inexperts en la matière. Le chiisme a été maintenu et propagé durant mille ans de Cheikh Mofid à Abdul-Karim Haeri Yazdi par les Hawzas et pas par des rappeurs, chômeurs, bergers, bouchers, boulangers, cultivateurs, maçons, épiciers et pêcheurs ne connaissant pas le domaine du fiqh ul-hadith.

Allahumma Salli ‘Alâ Muhammad Wa Âli Muhammad Wa Ajjil Farajahum, Wal’an Adouwwahum.
L’Islam véridique est le chiisme
Sunnisme.net

Share This:

Close