le sunnisme : les jambes nues d’Aïcha « la mère des croyants »

La hawla wala Qowata Illa billah al-Ali’il Adim.

« Masrûq rapporta d’Aïcha qu’elle dit : à chaque fois que le Prophète (sawaws) faisait son bain rituel, alors que je n’avais pas encore fait le mien, il venait auprès de moi, et je l’embrassai et l’enveloppai avec ma couverture pour qu’il se réchauffe. »

Source sunnite :

Sonan Daraqtanî, tome 1, pages 339 & 340, hadith N° 506

:أخبرنا عبد الله بن محمد بن عبد العزيز نا داود بن رشيد نا علي بن هاشم نا حريث عن عامر عن مسروق عن عائشة قالت ربما أغتسل رسول الله صلى الله عليه وسلم من الجنابة ولم أغتسل بعد فجائني فضممته إلي وأدفيته.(2)

الدارقطني البغدادي، ابوالحسن علي بن عمر (متوفاي 385هـ)، سنن الدارقطني، ج1، ص143، ح34، تحقيق: السيد عبد الله هاشم يماني المدني، ناشر: دار المعرفة ـ بيروت ـ 1386 – 1966م.

 

 

sunnisme.net / Sonan Daraqtanî, tome 1, pages 339 & 340, hadith N° 506

sunnisme.net / Sonan Daraqtanî, tome 1, pages 339 & 340, hadith N° 506

 

«Omarat Ibn Ghorab a rapporté de sa tante paternelle : je demandai à Aïcha: lors que certaines d’entre nous sont en état de menstruation, ont un seul lit pour partager avec elles-mêmes et leurs maris, qu’est-ce qu’elles doivent faire ? Aïcha me dit : laissez-moi vous raconter ce que le Prophète d’Allah (sawaws) a fait avec moi, un jour le Prophète (sawaws) me vint et ne retourna pas à son lieu de prière, enfin  je m’endormis et il  eut froid et me dit de vouloir se rapprocher de moi, je Lui dis «  je suis en état de menstruation », Il me dit : «  alors dévoile ta jambe », je l’ai découverte et ensuite il posa ses joues et sa poitrine sur ma jambe, j’eus pitié de Lui, Il se réchauffa et s’endormit. »

Sources sunnites :

Sonan Abi Dawoud, tome 1, pages 193 & 194, hadith 270/ Tafsir ul-Coran al-Adim d’Ibn Kathir tome 1, page 260.

 

حدثنا عبد اللَّهِ بن مَسْلَمَةَ ثنا عبد اللَّهِ يَعْنِي بن عُمَرَ بن غَانِمٍ عن عبد الرحمن يَعْنِي بن زِيَادٍ عن عُمَارَةَ بن غُرَابٍ أن عَمَّةً له حَدَّثَتْهُ أنها سَأَلَتْ عَائِشَةَ قالت إِحْدَانَا تَحِيضُ وَلَيْسَ لها وَلِزَوْجِهَا إلا فِرَاشٌ وَاحِدٌ قالت أُخْبِرُكِ بِمَا صَنَعَ رسول اللَّهِ صلى الله عليه وسلم دخل فَمَضَى إلى مَسْجِدِهِ قال أبو دَاوُد تَعْنِي مَسْجِدَ بَيْتِهِ فلم يَنْصَرِفْ حتى غَلَبَتْنِي عَيْنِي وَأَوْجَعَهُ الْبَرْدُ فقال ادْنِي مِنِّي فقلت إني حَائِضٌ فقال وَإِنْ اكْشِفِي عن فَخِذَيْكِ فَكَشَفْتُ فَخِذَيَّ فَوَضَعَ خَدَّهُ وَصَدْرَهُ على فَخِذِي وَحَنَيْتُ عليه حتى دَفِئَ وَنَامَ

السجستاني الأزدي، سليمان بن الأشعث ابوداود (متوفاي 275هـ)، سنن أبي داود، ج1، ص70، ح270، تحقيق: محمد محيي الدين عبد الحميد، ناشر: دار الفكر؛/ابن كثير الدمشقي، ابوالفداء إسماعيل بن عمر القرشي (متوفاي774هـ)، تفسير القرآن العظيم، ج1، ص260، ناشر: دار الفكر ـ بيروت – 1401هـ.

sunnisme.net / Sonan Abi Dawoud, tome 1, pages 193 & 194, hadith 270

sunnisme.net / Sonan Abi Dawoud, tome 1, pages 193 & 194, hadith 270

 

 

Nos questions aux jeunes lecteurs sunnites :

En lisant ces récits vulgaires en avez-vous eu honte  ou pas ?

En admettant qu’Aïcha n’a pas menti sur le Messager de Dieu (sawaws), acceptez-vous que vos mères ou vos épouses divulguent et publicisent les préliminaires qu’elles effectuent avec leurs hommes en les racontant à vos amis (vos nobles compagnons) ?

Par quel droit juridique Aïcha se permit de rencontrer les hommes et discuter avec eux (sans juger le contenu de la discussion) ?

N’est-elle pas interdite par islam une telle discussion entre une femme et un homme non-mahrams ?

Si ces récits sont réellement authentiques et qu’Aïcha les a proférés pour de vrai, n’est-elle pas la mère de l’impudicité et du blasphème contre la meilleure créature du monde ?

Notre question exclusive aux oulémas nassibis sunnites :

Vous vous permettez indifféremment de vous référer à ce genre de hadiths, afin d’expliquer et enseigner la jurisprudence aux jeunes sunnites, mais acceptez-vous que pendant une matinée de vendredi  votre mère  applique la méthode d’Aïcha la mère des « croyants » en racontant aux hommes de la mosquée de votre citée les détails de la relation intime qu’elle a eue la veille avec votre père ?

Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’Émir des croyants, ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin,

L’Islam véridique est le chiisme,

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net

Dimanche, le 27 mai 2018

Share This:

Close