Le sunnisme : Omar Ibn Khattâb un « calife » qui ordonne de délaisser la prière obligatoire !

Les chiites sont les vrais suiveurs de la sunna du Prophète Muhammad (sawaws). Car ils suivent ses successeurs authentiques qui ont aussi été élus par Allah le Très-Haut.

Mais les sunnites omarites considèrent les musulmans duodécimains comme polythéistes et mécréants, car d’après eux il faut absolument suivre la sunna qui a été validée par certains « compagnons » dont Omar et Abû Bakr les traîtres.

Mais si l’on adhère à cette doctrine injuste et que l’on décide de connaître la sunna du Prophète (sawaws) via un traître et innovateur tel qu’Omar et non via les Imams élus par Allah, l’on se rendra compte qu’Omar ne connaissait pas du tout la sunna et les décrets du canon (charia) islamique émis par le coran.  + La preuve :

L’ordre divin concernant le Tayammûm :

Allah dit : « Si vous êtes malades ou en voyage, si vous venez de satisfaire un besoin naturel ou d’avoir touché une femme et que vous ne trouviez pas d’eau, avisez de la terre propre et pure et essuyez-vous en le visage et les mains, Dieu est indulgent et miséricordieux ».

 

sunnisme.net / « Aucun sang ne coule, sans que ces deux n’en soient les causes. »

 

Un jour, un homme vint à Omar et lui dit :  » je suis confronté à  l’impureté majeure et je ne trouve d’eau.

Omar lui dit :ne prie pas.

Ammâr Yâsser (ra) dit à Omar  :  » pourquoi tu dis ainsi ? ne te souviens pas-tu du voyage dans lequel moi et toi avons été confrontés à l’impureté majeure durant nos sommeils ? Et que toi, tu n’as pas accompli ta prière, mais moi, je me suis essuyé le corps à la terre ? « 

Omar lui dit: Crains-Dieu Ô Ammâr !

Source sunnite :

Sahih Mûslim, tome 2, page 197: kitab al-hayd(menstruation), bab a-ttayammûm

أَنَّ رَجُلاً أَتَى عُمَرَ فَقَالَ إِنِّى أَجْنَبْتُ فَلَمْ أَجِدْ مَاءً. فَقَالَ لاَ تُصَلِّ. فَقَالَ عَمَّارٌ أَمَا تَذْكُرُ یَا أَمِیرَ الْمُؤْمِنِینَ إِذْ أَنَا وَأَنْتَ فِى سَرِیَّةٍ فَأَجْنَبْنَا فَلَمْ نَجِدْ مَاءً فَأَمَّا أَنْتَ فَلَمْ تُصَلِّ وَأَمَّا أَنَا فَتَمَعَّكْتُ فِى التُّرَابِ وَصَلَّیْتُ. فَقَالَ النَّبِىُّ -صلى الله علیه وسلم- « إِنَّمَا كَانَ یَكْفِیكَ أَنْ تَضْرِبَ بِیَدَیْكَ الأَرْضَ ثُمَّ تَنْفُخَ ثُمَّ تَمْسَحَ بِهِمَا وَجْهَكَ وَكَفَّیْكَ ». فَقَالَ عُمَرُ اتَّقِ اللَّهَ یَا عَمَّارُ.قَالَ إِنْ شِئْتَ لَمْ أُحَدِّثْ بِهِ. قَالَ الْحَكَمُ وَحَدَّثَنِیهِ ابْنُ عَبْدِ الرَّحْمَنِ بْنِ أَبْزَى عَنْ أَبِیهِ مِثْلَ حَدِیثِ ذَرٍّ قَالَ وَحَدَّثَنِى سَلَمَةُ عَنْ ذَرٍّ فِى هَذَا الإِسْنَادِ الَّذِى ذَكَرَ الْحَكَمُ فَقَالَ عُمَرُ نُوَلِّیكَ مَا تَوَلَّیْتَ.

 

صحیح مسلم(مصدر الكتاب : موقع الإسلام)- کتاب الحیض- باب التیمّم- جزء2- ص290.

 

La conclusion :

1- Durant son califat, Omar le maudit ordonnait de délaisser la prière obligatoire à quiconque ne trouvait pas d’eau, on constate donc qu’Omar n’avait pas une moindre  connaissance sur les versets coraniques.

2- Omar avait déjà commis la même erreur en n’accomplissant pas sa prière.

3- Après l’avertissement d’Ammâr Yâsser, le compagnon du Prophète (sawaws), à Omar, ce dernier insiste encore sur son erreur et n’accepte pas le décret coranique.

4-Omar réfute la théorie de la justice des compagnons développée par ses fidèles tout en rejetant le conseil d’Ammâr le compagnon.

5- Omar ne reconnait pas le témoignage des compagnons et les invite à craindre Allah.

Question aux sunnites : alors pourquoi ne reconnaissez-vous pas la prise de position d’Omar et croyez en la justice de tous les compagnons ?

6-Quelqu’un qui ne comprend pas le saint coran et qui après le témoignage d’Ammâr Yâsser, accuse ce dernier de ne pas craindre Allah, comment peut-il mériter d’être le calife de la meilleur de la création ?

Combien a-t- il fait bénéficier l’islam de son abondante science ?

 

Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’Émir des croyants, ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net
Jeudi, le 04 janvier 2018

Share This:

Close