le sunnisme/Aïcha : le prophète observe le spectacle de danse d’une abyssinienne, mais Omar l’en empêche !

Lors que les sectaires sunnites rabaissent le Prophète de l’islam (sawaws) en caricaturant son image en faveur de leurs idoles :

maxresdefault

Aïcha dit : « Le Prophète (sawaws) était assis, tout à coup nous entendîmes des bruits et hurlements des enfants. Il se leva. Une femme Abyssinienne était en train de danser et taper ses pieds par terre. Le Prophète (sawaws) me dit : ‘’ô Aïcha viens voir’’. Je m’y rendis, et posai mon menton sur son épaule en regardant entre son épaule et sa tête. Il me dit : ‘’tu n’es pas encore assouvie ?’’ Afin de connaître ma valeur chez le Prophète (sawaws) je Lui dis : ‘’non.’’  Omar vint subitement et les gens quittèrent cette femme. Le Prophète (sawaws) dit : ‘’Je vois les diables et les djinns fuir Omar.’’ Je fus donc retournée. »

Source sunnite :

Sonan ûl-kûbrâ de Niçâï (un des 6 livres les plus véridique sunnites) , tome 8, pages 182 & 183, hadith N° 8908

– أَخْبَرَنِي عَبْدُ اللهِ بْنُ مُحَمَّدٍ الضَّعِيفُ قَالَ: حَدَّثَنَا زَيْدُ بْنُ حُبَابٍ قَالَ: أَخْبَرَنِي خَارِجَةُ بْنُ عَبْدِ اللهِ قَالَ: أَخْبَرَنَا يَزِيدُ بْنُ رُومَانَ، عَنْ عُرْوَةَ، عَنْ عَائِشَةَ قَالَتْ: كَانَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ جَالِسًا فَسَمِعْنَا لَغَطًا وَصَوْتَ الصِّبْيَانِ، فَقَامَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ، فَإِذَا حَبَشِيَّةٌ تَزْفِنُ وَالصِّبْيَانُ حَوْلَهَا فَقَالَ: يَا عَائِشَةُ  » تَعَالَيْ فَانْظُرِي، فَجِئْتُ فَوَضَعْتُ ذَقَنِي عَلَى مَنْكِبِ رَسُولِ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فَجَعَلْتُ أَنْظُرُ إِلَيْهَا مَا بَيْنَ الْمَنْكِبِ إِلَى رَأْسِهِ فَقَالَ لِي: «أَمَا شَبِعْتِ؟» فَجَعَلْتُ أَقُولُ: «لَا، لِأَنْظُرَ مَنزِلَتِي عِنْدَهُ إِذْ طَلَعَ عُمَرُ فَارْفَضَّ النَّاسُ عَنْهَا» فَقَالَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ: «إِنِّي لَأَنْظُرُ إِلَى شَيَاطِينِ الْجِنِّ، وَالْإِنْسِ قَدْ فَرُّوا مِنْ عُمَرَ» قَالَتْ: «فَرَجَعْتُ»

 

 (الكتاب: السنن الكبرى ،ج 8 ص182،المؤلف: أبو عبد الرحمن أحمد بن شعيب بن علي الخراساني، النسائي (المتوفى: 303هـ)،حققه وخرج أحاديثه: حسن عبد المنعم شلبي،أشرف عليه: شعيب الأرناؤوط،قدم له: عبد الله بن عبد المحسن التركي،الناشر: مؤسسة الرسالة – بيروت،الطبعة: الأولى، 1421 هـ – 2001 م)

sunnisme.net / Sonan ûl-kûbrâ de Niçâï (un des 6 livres les plus véridique sunnites) , tome 8, pages 182 & 183, hadith N° 8908

sunnisme.net / Sonan ûl-kûbrâ de Niçâï (un des 6 livres les plus véridique sunnites) , tome 8, pages 182 & 183, hadith N° 8908

 

 

L’analyse du récit inventé :

 

L’on ne sait pas, si doit-on pleurer ou rire en lisant ces récits honteux et scandaleux inventés par des omarites soi-disant musulmans sunnites. Pour sacraliser leur idole Omar et lui attribuer de faux mérites, ils sont prêts à mettre le Prophète (sawaws) dans un majlis (assemblée) où il y a les démons humains et djinns tout en salissant son image et ils rapportent ensuite ces mensonges incroyables en tant que hadith sahih (authentique).

Quel individu sage pourrait croire que le diable fuit Omar alors qu’il ne prend même pas en compte la présence du Prophète (sawaws) ?

Quel musulman pourrait croire que Le Prophète (sawaws) autoriserait pas seulement à commettre des péchés, mais aussi lui-même y participerait tout en y invitant sa femme ?

Est-ce que les omarites sont prêts à accepter que l’on attribue de telles diffamations à une de leurs idoles ? Est-ce qu’ils pourraient accepter que l’on dise que ‘’l’imam’’ de la Mosquée de Médine ou celui de la mosquée de la Mecque a commis une telle bêtise ?

La réponse c’est Non.

Cependant ces endoctrinés dans la sunna d’Omar le mécréant, fils de khattâb se permettent de rabaisser notre bien aimé Prophète (sawaws). Preuve explicite qu’ils ne croient pas en la religion du Messager d’Allah, autant qu’ils croient à la sainteté de leurs idoles.

D’autre part il se peut que ce hadith soit vraiment rapporté d’Aïcha la mère des sunnites et que cette dernière fit un complot avec Omar et compagnie contre le Prophète (sawaws) en l’accusant de commettre des péchés tel que regarder la danse d’une certaine abyssinienne. L’on ne peut donc pas s’attendre aux caricaturistes occidentaux y compris ceux de Charlie Hebdo de ne pas transformer ces textes scandaleux en images.

Ceci est un seul exemple parmi des centaines de récits inventés omarites dans les livres où on lit souvent cette phrase : « C’est comme si un Prophète parlait dans la demeure de quiconque détient ce livre (Sonan Kûbrâ) ! »

«من كان في بيته هذا الكتاب فكانما في بيته نبى يتكلم»

Louange à Allah qui plaça nos ennemis parmi les idiots.

Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’émir des croyants ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net
Jeudi, le 12 octobre 2017

 

Share This:

Close