L’Islam : les effets secondaires entraînés par les boissons alcoolisées

Selon la religion chrétienne, le vin serait une boisson sacrée, car d’après elle, le Prophète Jésus (psl) (qu’elle considère comme étant à la fois dieu et le fils de dieu) en aurait bu lors de son dernier repas avec ses apôtres !

L’Islam a rejeté cette croyance infondée et a disculpé le Noble Prophète Jésus que la paix soit sur lui (que l’on considère infaillible) de cette diffamation tout en affirmant qu’Allah n’a envoyé aucun Messager sans qu’il n’ait interdit la consommation de vin et en soulignant le danger, les dégâts et les effets néfastes qu’elle entraîne pour la santé physique, mentale et spirituelle du consommateur :

En 7ème siècle grégorien, la parole divine informe les gens de l’illicéité du vin en faisant relever le fait que les dégâts qu’il cause sont plus que les intérêts qu’il apporte.

Ils t’interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis: « Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens; mais dans les deux, le péché est plus grand que l’utilité. » [1]

 

En 8ème siècle l’Imam Sadeq (psl), le coran parlant et l’interpréteur du coran silencieux précise qu’il n’existe aucune propriété médicale dans le vin :

Omar Ibn Oudhina écrivit à l’Imam Sadeq (psl) : L’on envoya à un homme un médicament pour soigner sa pathologie hémorroïdaire, qui contient d’ailleurs une tasse de vin de raisin, ce n’est pas qu’il veut le plaisir en le buvant, mais il veut ses propriétés médicales. L’Imam lui répondit : Non ! Même pas une dose ! 
Ensuite il ajouta : Allah le Majestueux n’a pas déterminé de propriété médicale et de guérison dans ce qu’Il a rendu illicite.[2]

 

محمد بن يعقوب ، عن عليِّ بن إبراهيم ، عن أبيه ، عن ابن أبي عمير ، عن عمر بن أُذينة ، قال : كتبت إلى أبي عبد الله ( عليه السلام ) أسأله عن الرجل ينعت له الدواء من ريح البواسير ، فيشربه بقدر اُسكرّجة من نبيذ ، ليس يريد به اللذة ، إنّما يريد به الدواء ؟ فقال : لا ، ولا جرعة ، ثمَّ قال : إنَّ الله عزّ وجلّ لم يجعل في شيء ممّا حرّم دواء ولا شفاء.
اسم الکتاب : وسائل الشيعة ط-آل البیت المؤلف : العلامة الشيخ حرّ العاملي الجزء : 25 صفحة : 344

 

Le vin et l’ensemble des boissons enivrantes (alcoolisées) ont toujours été interdits depuis la création d’Âdam et aucun prophète et Messager n’en a bu.

Chaque Prophète et Messager était chargé de déclarer et rappeler aux gens l’illicéité de ces boissons. L’Islam disculpe donc Jésus le Messager d’Allah (sawaws) d’avoir bu une quelconque boisson enivrante et dangereuse pour la santé physique, morale et spirituelle :

L’Imam Reza (psl) dit :
« Allah n’envoya aucun messager sans que ce dernier n’interdise le vin et n’atteste le Badâ [3]pour Allah »[4]

 علي بن إبراهيم، عن أبيه، عن الريان بن الصلت قال: سمعت الرضا عليه السلام يقول ما بعث الله نبيا قط إلا بتحريم الخمر وأن يقر لله بالبداء.

 

En 21ème siècle grégorien  les scientifiques  (occidentaux) déclarent que suite à une vaste étude menée sur la consommation d’alcool et ses effets sur la santé de 28 millions de personnes entre les années 1990 et 2016 ils concluent finalement que la consommation d’alcool n’est pas bonne du tout pour la santé, même à faible dose !

Cette étude étant publiée le 23 août 2018 dans The Lancet, réfute fermement le mythe antique selon lequel il est bon pour la santé de consommer une faible quantité d’alcool. L’alcool est impliqué dans la mort de 2,8 millions de personnes par an, ce qui en fait le 7ème facteur de risque d’une mort précoce dans le monde, mais il en est le principal pour les gens dont l’âge est entre 15 et 49 ans.

 

Certains châtiments qui attendent le buveur des boissons alcoolisées à l’au-delà :

Le Messager d’Allah (sawaws) dit :

Par Celui qui m’a élu par la Vérité, le buveur de vin mourra en étant assoiffé, sera dans la tombe assoiffé et sera ressuscité le jour de la résurrection en étant assoiffé et criera pendant mille ans : Aïe, j’ai soif ! L’on lui apportera donc une boisson comme un métal en fusion qui crame les visages, quelle mauvaise boisson ! Son visage se cuira et ses dents et ses yeux s’éclateront à ce moment-là. Et il sera obligé d’en boire et celle-ci fera fondre ce qui est dans son ventre.[5]

 

وقال : والذي بعثني بالحق إن شارب الخمر يموت عطشان. وهو في القبر عطشان ، ويبعث يوم القيامة وهو عطشان ، وينادي : واعطشاه ألف سنة ، فيؤتى بماء كالمهل يشوي الوجوه بئس الشراب ، فينضج وجهه ، ويتناثر أسنانه وعيناه في ذلك الاناء ، فليس له بد من أن يشرب فيصهر  ما في بطنه.

 

اسم الکتاب : بحار الأنوار – ط مؤسسةالوفاء المؤلف : العلامة المجلسي الجزء : 79 صفحة : 147

Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’Émir des croyants, ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net
Samedi, le 25 août 2018

 

 

Références & explications :

[1]-Saint Coran, sourate Baqara, verset 219

[2]-Waçâél ush-Shî’a, tome 25, page 344

[3]-Le badâ dans l’islam chiite veut dire que le destin initial qui nous est décidé par Allah est susceptible d’être modifié par Lui le Tout-Puissant en fonction de nos bonnes et mauvaises œuvres sans qu’Il ignore le destin final qu’Il déterminera pour nous.

Cela signifie l’apparition d’une chose qui a auparavant été cachée aux serviteurs et qui les par conséquents surprend et ne signifie pas qu’Allah apprend une chose qu’Il ne connaissait pas auparavant. Car :1-Allah est l’Omniscient. 2-Ses Attributs sont Les Mêmes que Son Être. 3-Son Être est Éternel et n’a pas eu de commencement et n’aura pas de fin ! Donc l’Omniscience d’Allah n’a pas eu de commencement et n’a pas eu besoin de se parachever.

[4]-Al-Kafi, tome 1, page 148.

[5]-Bihâr ul-Anwâr, tome 79, page 147

Share This:

Close