L’islam : Où iront-ils les adultérins, s’ils ne vont pas au paradis ?

 

L’Imam Ja’far Ibn Muhammad (psl) rapporta via ses Aïeux de l’Imam Ali (psl) que le Messager d’Allah (sawaws) dit :
« Ô Aba Dhar ! Quiconque nous aime nous les Ahl ul Beit, qu’il remercie alors Allah pour la première grâce. On lui dit : qu’est ce que la première grâce ? Il dit : la légitimité de la naissance et personne ne nous aime sans que sa naissance ne fût légitime. »
Source islamique :

Bihâr ul-Anwâr, tome 27, page 146

جماعة عن أبي المفضل عن عبيد الله بن الحسين بن إبراهيم العلوي عن محمد بن علي بن حمزة العلوي عن أبيه عن الحسين بن زيد وعبدالله بن إبراهيم الجعفري معا عن جعفر بن محمد عن آبائه عن علي قال : قال النبي (ص) : ياباذر من أحبنا أهل البيت فليحمد الله على أول النعم ، قال : يارسول الله وما أول النعم؟ قال : طيب الولادة ، إنه لايحبنا أهل البيت إلا من طاب مولده
(بحار الأنوار، ج‏27،ص146 )

 

L’Imam Zayn al-‘Âbidîn dit aussi :
N’entrera personne au paradis, sauf celui qui est purement de la progéniture d’Âdam [c’est à dire quiconque dont le Satan ne s’est pas ingéré dans la naissance]
Source islamique :

Al-Mahâcîn, page 139, hadith N°28

 لَا يَدْخُلُ الْجَنَّةَ إِلَّا مَنْ خَلَصَ مِنْ آدَمَ
المحاسن : ص139 ح28

L’Imam Sadeq (psl) dit :

« Dieu le Tout-Puissant créa le paradis pur et purifié. C’est pourquoi n’y entre personne sauf celui dont la naissance est légitime. »
Il dit ensuite : « heureux est celui dont la mère est pieuse et chaste. »

Il dit également dans un autre hadith :
« L’adultérin se plaint auprès d’Allah en lui disant : Ô Seigneur ! Quel est mon péché ? Je n’ai rien fait de mal à mon égard dans ma création !
Le résonnant résonne : Tu es la pire des trois personnes ! Tes parents ont commis le péché, cependant tu te comportas bien avec eux et fus satisfait de leur acte ! Tu es maléfique et impur, et n’entrera pas au paradis sauf le pur ! »
Source islamique :
Elal u-Sharâyé’, tome 2, page 564, chapitre 362

حَدَّثَنَا أَحْمَدُ بْنُ مُحَمَّدٍ (رحمه الله) عَنْ أَبِيهِ عَنْ مُحَمَّدِ بْنِ أَحْمَدَ عَنْ إِبْرَاهِيمَ بْنِ إِسْحَاقَ عَنْ مُحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ الْكُوفِيِّ عَنْ مُحَمَّدِ بْنِ الْفَضْلِ عَنْ سَعْدِ بْنِ عُمَرَ الْجَلَّابِ قَالَ قَالَ لِي أَبُو عَبْدِ اللَّهِ (ع) إِنَّ اللَّهَ تَعَالَى خَلَقَ الْجَنَّةَ طَاهِرَةً مُطَهَّرَةً فَلَا يَدْخُلُهَا إِلَّا مَنْ طَابَتْ وِلَادَتُهُ وَ قَالَ أَبُو عَبْدِ اللَّهِ (ع) طُوبَى لِمَنْ كَانَتْ أُمُّهُ عَفِيفَةً

وَ بِهَذَا الْإِسْنَادِ عَنْ مُحَمَّدِ بْنِ أَحْمَدَ عَنْ إِبْرَاهِيمَ بْنِ إِسْحَاقَ عَنْ مُحَمَّدِ بْنِ سُلَيْمَانَ الدَّيْلَمِيِّ عَنْ أَبِيهِ رَفَعَ الْحَدِيثَ إِلَى الصَّادِقِ (ع) قَالَ يَقُولُ وَلَدُ الزِّنَا يَا رَبِّ مَا ذَنْبِي فَمَا كَانَ لِي فِي أَمْرِي صُنْعٌ قَالَ فَيُنَادِيهِ مُنَادٍ فَيَقُولُ أَنْتَ شَرُّ الثَّلَاثَةِ أَذْنَبَ وَالِدَاكَ فَتُبْتَ عَلَيْهِمَا وَ أَنْتَ رِجْسٌ وَ لَنْ يَدْخُلَ الْجَنَّةَ إِلَّا طَاهِرٌ

L’Imam Reza (psl) rapporta via ses Aïeux de l’Imam Ali (psl) qu’Il dit :
J’étais assis près de la Ka’ba et j’ai vu un vieux bossu dont les sourcils couvraient ses yeux à force du vieillissement. Il avait dans sa main un bâton et sur sa tête un chapeau rouge et portait un vêtements en laine. Il se rendit auprès du Messager d’Allah (sawaws) et ce dernier était assis en appuyant son dos contre la Ka’ba. Le vieux lui adressa la parole : Ô Messager d’Allah, demande le pardon pour moi !
Le Messager d’Allah (sawaws) lui dit : Ton effort est vain et ton oeuvre s’est égarée. Lors que le vieux se détourna, le Prophète dit à l’Imam Ali (psl) : Ô Abal Hassan, l’as tu reconnu ? L’Imam répondit : Non.

Il dit : Il s’agissait d’Iblîs le maudit.
L’Imam Ali (psl) ajouta : je courus après lui jusqu’à ce que je l’attrapasse et fisse tomber par terre, je m’assis sur sa poitrine et je le pris à la gorge afin de l’étouffer. Il me dit : Ô Abal Hassan, ne fais pas cela ! je suis de ceux à qui ce délai est accordé jusqu’au jour de l’instant connu. Par Allah, Ô Ali je t’aime pour de vrai et personne ne te déteste sans que je ne participasse avec son père dans le rapport sexuel avec sa mère, et qu’il ne devînt adultérin.
L’Imam Ali (psl) ajouta : je ris et lui libérai son chemin.
Source islamique :
Bihâr ul-Anwâr, tome 27, page 149

بالاسناد إلى دارم إلى الرضا عن آبائه : قال : قال علي : كنت جالسا عند الكعبة فاذا شيخ محدودب قد سقط حاجباه على عينيه من شدة الكبر وفي يده عكازة وعلى رأسه برنس أحمر وعليه مدرعة من الشعر ، فدنا إلى النبي والنبي مسند ظهره على الكعبة فقال : يارسول الله ادع لي بالمغفرة فقال النبي : خاب سعيك ياشيخ وضل عملك. فلما تولى الشيخ قال لي : يا أبا الحسن أتعرفه؟ قلت : لا ، قال : ذلك اللعين إبليس ، قال علي فعدوت خلفه حتى لحقته وصرعته إلى الارض وجلست على صدره ووضعت يدي في حلقه لاخنقه فقال لي : لاتفعل يا أبا الحسن فاني من المنظرين إلى يوم الوقت المعلوم ، والله يا علي إني لاحبك جدا وما أبغضك أحد إلا شركت إباه في امه فصار ولد زنا ، فضحكت وخليت سبيله .
( بحار الأنوار ، ج‏27 ،ص149 )

L’Imam Sadeq (psl) dit :

Si un adultérin devait être sauvé, le promeneur de Banî Isrâïl serait certainement sauvé. On lui demanda : Qui-est-ce le promeneur de Banî Isrâïl ? L’Imam répondit : C’était un serviteur [adultérin], on lui avait dit qu’un adultérin ne se purifiera jamais et Allah n’accepte aucune oeuvre de sa part. Il sortit et et se promenait entre les montagnes et disait : Quel est mon péché?
Source islamique :
Thawâb ul-A’mâl wa ‘Eqâb ul-A’mâl, page 264

« لَوْ كَانَ أَحَدٌ مِنْ وَلَدِ الزِّنَاءِ نَجَا نَجَا سَائِحُ بَنِي إِسْرَائِيلَ فَقِيلَ لَهُ وَ مَا سَائِحُ بَنِي إِسْرَائِيلَ قَالَ كَانَ عَابِداً فَقِيلَ لَهُ إِنَّ وَلَدَ الزِّنَاءِ لَا يَطِيبُ أَبَداً وَ لَا يَقْبَلُ اللَّهُ مِنْهُ عَمَلًا قَالَ فَخَرَجَ يَسِيحُ بَيْنَ الْجِبَالِ وَ يَقُولُ مَا ذَنْبِي‏.
ثواب الأعمال و عقاب الأعمال،ص264

Abdallah Ibn Boukayr dit : je questionnai Abî Ja’far (psl) au sujet de cette parole du Messager de Dieu (sawaws) : Lorsqu’un homme fornique, l’esprit de la foi le quitte. L’Imam répondit : Et la parole du Tout-Puissant : Et Il les a aidés par un esprit de sa part [Mujadila/22], C’est cet esprit-là qui quitte le fornicateur.
Source islamique :
Thawâb ul-A’mâl wa ‘Eqâb ul-A’mâl, page 263

« عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ بُكَيْرٍ قَالَ قُلْتُ لِأَبِي جَعْفَرٍ ع فِي قَوْلِ رَسُولِ اللَّهِ ص إِذَا زَنَى الرَّجُلُ فَارَقَهُ رُوحُ الْإِيمَانِ قَالَ قَوْلُهُ تَعَالَى وَ أَيَّدَهُمْ بِرُوحٍ مِنْهُ ذَلِكَ الَّذِي يُفَارِقُه‏.

(ثواب الأعمال و عقاب الأعمال ،ص 263 )

L’Imam Baqer (psl) dit :
Lorsqu’un homme fornique, le Satan pénètre dans son pénis, ils commettent tous deux ensemble la fornication et il y a le sperme des deux. L’enfant se crée d’eux et de leur sperme et c’est cela l’associationnisme du Satan.
Source islamique :
Thawâb ul-A’mâl wa ‘Eqâb ul-A’mâl, page 263

 « إِذَا زَنَى الرَّجُلُ أَدْخَلَ الشَّيْطَانُ ذَكَرَهُ فَعَمِلَا جَمِيعاً وَ كَانَتِ النُّطْفَةُ مِنْهُمَا وَ خُلِقَ مِنْهُمَا وَ خُلِقَ مِنْهَا الْوَلَدُ وَ يَكُونُ شِرْكَ الشَّيْطَان‏. »

(ثواب الأعمال و عقاب الأعمال ،ص 263 )

L’Imam Baqer (psl) dit :

Le lait d’une juive, d’une chrétienne et d’une zoroastrienne [en cas d’urgence] m’est plus préférable à celui d’une adultérine [pour allaiter le nourrisson]
Source islamique :
Man Lā Yahzoroh ul-Faqīh, tome 3, page 479

لَبَنُ الْيَهُودِيَّةِ وَ النَّصْرَانِيَّةِ وَ الْمَجُوسِيَّةِ أَحَبُّ إِلَيَّ مِنْ لَبَنِ وَلَدِ الزِّنَا.

( من لا يحضره الفقيه ،ج‏3 ،ص479)

L’Imam Sadeq (psl) dit :
Le Prophète Noé (psl) fit embraquer dans son Arche le chien et le porc, mais il n’y fit pas embarquer l’adultérin, Toutefois le nassibî est encore pire que l’adultérin.
Source islamique :
Bihâr ul-Anwâr, tome 27, page 236

 إِنَّ نُوحاً ع حَمَلَ فِي السَّفِينَةِ الْكَلْبَ وَ الْخِنْزِيرَ وَ لَمْ يَحْمِلْ فِيهَا وَلَدَ الزِّنَا وَ النَّاصِبُ شَرٌّ مِنْ وَلَدِ الزِّنَا

(بحار الأنوار ، ج‏27 ،ص236 )

 

Selon beaucoup de récits similaires à ceux qu’on a cités ci-dessus, c’est certain que l’adultérin n’est pas issu de la même argile (nature) que le croyant et il n’entrera donc jamais au paradis réservé aux gens de la foi.
Et dans ce bas- monde il a un immense désir pour les actes illicites et très peu envie d’accomplir de bonnes œuvres.
C’est pourquoi le Législateur de la communauté croyante ne lui confie pas certaines missions sociales telles que l’imamat de la prière en assemblée, le jugement, la marja’ya etc.
Parce que premièrement la nomination de telle personne à de tels postes entraîne la normalisation et la légitimation de la fornication et de l’adultère.
Deuxièmement : en raison de la nature impropre du sperme dont il provient et du manque de père légitime et d’identité sociale, il n’a forcément pas une éducation correcte et un engagement sérieux dans les postes importants de la communauté.

Mais le fait que l’adultérin se trouve confronté à un défaut et malheur fondamental qui le pousse à pécher, c’est lié au principe universel de la causalité.
C’est à dire le système équitable de l’univers fait que l’âme de l’enfant issu d’une relation illégitime soit moins saine que celle des autres personnes.
Par conséquents la naissance d’un tel enfant est le résultat de l’indifférence de certains vis à vis des lois inchangeables de l’univers.
Pour la même raison, la législation suit un certain nombre de bienfaits et de méfaits. Sans ces bienfaits et ces méfaits, il n’y aurait ni ordre ni interdiction des actes. Donc à  chaque  fois que nous voyons une loi rendue obligatoire, nous comprenons qu’il y a un bienfait dans cette affaire. Et pour obtenir ce bienfait, il est nécessaire d’exécuter cet ordre même si nous ne connaissons pas l’intérêt qui s’y trouve. De même, si Dieu interdit quelque chose, nous comprenons que les méfaits et les préjudices qui s’y trouvent demandent qu’on s’en éloigne. Même si pour une raison ou une autre nous ne sommes pas forcément toujours au courant de ces méfaits et préjudices.

L’Imam Infaillible (psl) déconseille à l’homme et à la femme de faire le coït sous la lumière de lune, parce que cela augmente le risque d’avoir un enfant fou.
Il leur déconseille de parler pendant le coït afin d’éviter que leur enfant ne soit muet.
Car même si les personnes nées mentalement ou physiquement handicapées peuvent beaucoup évoluer et acquérir des compétences considérables dans la vie, en terme de la santé, elles ne seront pas au même niveau et état que les personnes en bonne santé.
Il leur déconseille également de faire le coït, lors de présence des enfants à la maison que ces derniers entendent leur bruit ou pas, car cet acte en leur présence, peut les pousser à commettre la fornication dans le futur.
De même que dans la loi de la nature, le feu brûle et le poison empoisonne, de même la fornication donne naissance à un être humain faible d’esprit avec une grande envie et susceptibilité de commettre des péchés, de s’intéresser moins à la religion et de l’abjurer facilement comme il change d’habit.
Et étant donné que selon les enseignements de nos Imams (pse), dans les affaires du monde, il n’y a ni le libre arbitre absolu et ni le fatalisme absolu, mais un juste milieu entre les deux, l’adultérin n’ira pas en enfer juste à cause d’être né adultérin.
Mais plutôt à cause de son égarement et ses mauvais actes dont les terrains ont été préparés par l’impureté spirituelle causée par l’adultère de ses parents.
Donc l’impureté de l’adultérin prépare indirectement les terrains d’un mauvais destin pour ce dernier.
Nous pouvons citer l’exemple des conséquences de la subsistance haram et inappropriée qu’un père ramène au foyer et que les enfants mangent sans savoir d’où elle vient.
Les enfants ne seront pas punis à l’au-delà pour avoir mangé du haram qu’ils n’ont pas constaté. Mais ils seront punis à cause des effets de cette subsistance haram.
Car la subsistance haram salit leur âme et ayant une âme impure et contaminée par le haram, ils seront susceptibles de tomber facilement dans les pièges du diable, s’égarer et pécher. Ils commettent ensuite des péchés, s’égarent et mériteront d’aller en enfer.
L’on peut dire qu’ils iront en enfer à cause du haram qu’ils ont mangé, mais par leur propre volonté de s’égarer et de commettre des péchés et l’on ne peut pas accuser Allah le Tout-Puissant de les avoir injustement destinés en enfer.
Il y a le même cas pour les adultérins.
Leur âme salie est susceptible de s’égarer facilement, mais c’est eux-même qui choisissent finalement leur chemin.
Et la plupart du temps ils choisissent le mauvais chemin, le chemin de l’inimitié envers Allah et ses Alliés. Ils iront en enfer parce qu’ils auront choisi un mauvais chemin et ce par leur nature impure créée à partir de l’adultère de leurs parents.

 

Par ailleurs même si un adultérin se préserve de ses désirs diaboliques et devient croyant et pieux, n’atteindra jamais le même niveau de foi et de piété que le croyant dont la naissance est légitime et pure.

Par conséquent, un adultérin -malgré qu’il peut être croyant- n’entrera jamais au même paradis que les croyants dont la naissance est légitime, toutefois cela ne signifie pas qu’il ira obligatoirement en enfer. Au contraire, s’il pratique volontairement la religion, selon les récits concordants à ce sujet, il est protégé contre le feu de l’enfer, parce que l’enfer est le résultat de l’incroyance et de désobéissance envers Allah. Néanmoins, pour ne pas entrer en enfer, il n’est pas indispensable qu’il aille au même paradis que les croyants légitimes de naissance. Mais Allah peut récompenser les adultérins croyants ailleurs, de même qu’Il fait bénéficier les animaux fidèles [tels que le chien des gens de la Caverne, l’âne de Balaam, la Huppe fasciée de Souleymân) de sa grâce en leur réservant une place privilégiée.
Les adultérins croyants auront leur propre place privilégiée au lieu du fameux paradis, une place qui est selon certains hadiths, en dessus de l’enfer et en dessous du paradis.

L’Imam Sadeq (psl) dit : Lors qu’un adultérin est en service, s’il accomplit une bonne oeuvre, il recevra sa récompense et s’il commet du mal, il en subira aussi la punition.
Source islamique :
Al-Kâfî, tome 8, page 238

  إِنَّ وَلَدَ الزِّنَا يُسْتَعْمَلُ إِنْ عَمِلَ خَيْراً جُزِيَ بِهِ وَ إِنْ عَمِلَ شَرّاً جُزِيَ بِهِ .

(الكافي، ج‏8، ص: 238) .

Un des compagnons de l’imam Sadeq (psl), se nommant Abubakr dit :
Nous étions avec Abdallah Ibn ‘Ajlân chez l’Imam Sadeq (psl). Abdallah Ibn ‘Ajlân dit : nous connaissons un homme qui reconnait ce que nous reconnaissons, mais on dit de lui, que c’est un adultérin. L’Imam s’adressa à moi (Abubakr) et me dit : Et toi qu’est ce qu’en dis-tu ?
Je lui répondis : C’est-ce qu’on dit de lui.
L’Imam dit : Si cette personne est telle que décrite, une demeure se construit pour lui en enfer, au niveau du Sadr qui fait détourner le feu de l’enfer de lui et il reçoit sa subsistance.
Source islamique :
Bihâr ul-Anwâr, tome 5, page 287

. « عَنْ أَبِي بَكْرٍ قَالَ كُنَّا عِنْدَهُ وَ مَعَنَا عَبْدُ اللَّهِ بْنُ عَجْلَانَ فَقَالَ عَبْدُ اللَّهِ بْنُ عَجْلَانَ مَعَنَا رَجُلٌ يَعْرِفُ مَا نَعْرِفُ وَ يُقَالُ إِنَّهُ وَلَدُ زِنَاءٍ فَقَالَ مَا تَقُولُ فَقُلْتُ إِنَّ ذَلِكَ لَيُقَالُ لَهُ فَقَالَ إِنْ كَانَ ذَلِكَ كَذَلِكَ بُنِيَ لَهُ بَيْتٌ فِي النَّارِ مِنْ صَدْرٍ يَرُدُّ عَنْهُ وَهَجَ جَهَنَّمَ وَ يُؤْتَى بِرِزْقِهِ .

(بحارالأنوار ج 5 ، ص 287)

D’autre part selon de nombreux autres hadiths islamiques et omarites personne ne prend les ahl ul beit (pse) en ennemis sauf un hypocrite, un adultérin ou un enfant conçu suite à un rapport sexuel pendant la période de menstruation de sa mère et que les ennemis des Ahl ul beit (pse) seront éternellement enfermés en enfer.

Par exemple :

Cheikh Sadouq (ra) rapporta par une chaîne de transmission se terminant à Ibrâhîm Qurachî qu’il dit :

Nous étions chez Omm Salama (ra), elle dit : j’entendis le Prophète (sawaws) dire à Ali (psl) : ne vous déteste personne sauf trois genre d’individus : l’adultérin, l’hypocrite, et celui de qui sa mère tomba enceinte, alors qu’elle était en période de menstruation
Source islamique :
‘Elal uSh-Sharâyé’, tome 2, page 142

حَدَّثَنَا مُحَمَّدُ بْنُ الْحَسَنِ (رحمه الله) قَالَ حَدَّثَنَا مُحَمَّدُ بْنُ الْحَسَنِ الصَّفَّارُ قَالَ حَدَّثَنِي أَحْمَدُ بْنُ الْحُسَيْنِ بْنِ سَعِيدٍ عَنْ عَلِيِّ بْنِ الْحَكَمِ عَنِ الْمُفَضَّلِ بْنِ صَالِحٍ عَنْ جَابِرٍ الْجُعْفِيِّ عَنْ إِبْرَاهِيمَ الْقُرَشِيِّ قَالَ كُنَّا عِنْدَ أُمِّ سَلَمَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنْهَا فَقَالَتْ سَمِعْتُ رَسُولَ اللَّهِ (ص) يَقُولُ لِعَلِيٍّ (ع) لَا يُبْغِضُكُمْ إِلَّا ثَلَاثَةٌ وَلَدُ زِنًا وَ مُنَافِقٌ وَ مَنْ حَمَلَتْ بِهِ أُمُّهُ وَ هِيَ حَائِضٌ

Al-Qonduzî al-Hanafî un des savants omarites rapporta dans son Yanabi’ ul-Mawadda que le Messager d’Allah (sawaws) dit :

Quiconque ne reconnaît pas le droit et la véracité du statut d’Ali, fait alors partie d’une des trois personnes suivantes : Celui dont la mère est une fornicatrice ou celui de qui sa mère tomba enceinte en état d’impureté (menstruation) ou bien l’hypocrite.
Source sunnite :

Yanabî’ ul-Mawadda, page 252, édition Istanbul

«من لم يعرف حق علي فهو أحد من الثلاث : إمّا أمُّهُ الزانية ، أو حملته أمُّه من غير طهر أو منافق»

Ibn Kathîr, un autre savant nassibi omarite rapporta dans son Al-Kâmil, tome 4, page 57 :
Marwân ibn Hakam était un enfant d’adultère, c’est pourquoi il était un des ennemis d’Ali (psl).

کان مروان بن الحکم ابن زنا من جدته الزرقاء بنت موهب فکان من المعادین لعلی علیه السلام.

En déduisant les deux groupes de hadiths nous nous rendons compte que les adultérins finissent en général par faire preuve d’hostilité envers les gens de la demeure prophétique et ira définitivement en enfer, mais il peut y aussi avoir rarement des cas exceptionnels dans lesquels l’adultérin est chanceux et se sauve de l’effet du crime de ses parents et même si le paradis des croyants dont la naissance est légitime, lui est interdit, il n’ira pas en enfer et sera donc installé dans un paradis qui lui correspond.

Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’émir des croyants ainsi que celle des Imams Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net
Dimanche, le 10 décembre 2017

 

Share This:

Close