L’Islam : pourquoi commencer le deuil de l’Imam Hussein 10 jours en avance ?

 

Question :

Est-il vrai que les Safavides sont ceux qui ont commencé à commémorer le deuil de l’Imam Hussein (psl) pendant les 10 premiers jours du mois de Muharram et que ce deuil n’était auparavant pas réputé de cette manière ?

Réponse :

Le deuil de l’Imam Hussein (psl) a toujours existé depuis la création et la descente d’Âdam (psl) et les chiites suivent les Messagers dont celui de l’Islam (pse) et des Imams Infaillibles (pse) en s’endeuillant à l’occasion de l’anniversaire du martyre de l’Imam Hussein (psl) et cela n’est donc pas une innovation des Safavides, Néanmoins ces derniers sont ceux qui ont revivifié et répandu cette sunna dans les terres persanes.

 

Question :

Pourquoi les musulmans chiites commencent à s’endeuiller dès le premier jour du mois de Muharram, alors que l’Imam Hussein (psl) avait été martyrisé le 10 Muharram (Achoura) ?

Réponse :

Comme nous venons de répondre, cela est la sunna des Prophètes dont celui de l’Islam et des gens de sa demeure (pse), mais nous vous présentons précisément deux hadiths précisant que le deuil pendant les 10 premiers jours du mois de Muharram se pratiquait par nos Imams Infaillibles (pse) et leurs chiites :
Imam Reza (psl) dit : Avec la venue du mois de Muharram, on ne voyait plus mon père Imam Kazem (psl) rire. La mélancolie et la tristesse l’envahissaient durant les 10 premiers jours du mois. Et l’aube naissante du dixième jour du mois annonçait un jour de tragédie, de lamentation et de chagrin pour lui.[1]

 

Et L’on dit à l’Imam Sadeq (psl) : Ô mon Maître, que je te sois sacrifié, l’on organise la commémoration du deuil d’un défunt après sa mort ou son assassinat, Mais l’on vous voit vous et vos chiites porter le deuil et vous attrister dès le début du mois de Muharram pour l’Imam Hussein (psl). L’Imam répondit : Qu’est ce que c’est (cette parole) ? Lorsque le croissant de la lune du mois de Muharram est visionné, les anges affichent la chemise de l’Imam Hussein (psl), alors que cette dernière est déchirée par les coups d’épées et ensanglantée. Alors nous et nos chiites l’observons avec clairvoyance et pas avec les yeux, C’est pourquoi nos larmes se mettent à couler.[2]

Recherches et traduction :

sunnisme.net

 

Références :

[1]-Mafatih ul-Jinân

[2]-Thamarât ul-‘Awdât, pages 36 & 37

 

وقيل للصادق (عليه السّلام) : سيدي , جُعلت فداك ! إنّ الميت يجلسون له بالنياحة بعد
موته وقتله , وأراكم تجلسون أنتم وشيعتكم من أول الشهر بالمأتم والعزاء على الحسين (عليه السّلام) ! فقال (عليه السّلام) :  يا هذا ، إذا هلّ هلال المحرم نشرت الملائكة ثوب الحسين (عليه السّلام) , وهو مخرق من ضرب السيوف , وملطخ بالدماء , فنراه نحن وشيعتنا بالبصيرة لا بالبصر , فتنفجر دموعنا

 

Share This:

Comments

  1. IMAM HUSSAYN EST UNE CONTINUITÉ ET NON UNE FIN . NOUS CÉLÉBRONS SON DEUIL TOUT LES JOURS ET PARTOUT PARCE QUE UN JOUR ASSIS DANS LES MAINS DE SON GRAND PÈRE MUHAMMAD PSLF SA CHEMISE QU’IL PORTAIT SE COINÇA SUR SON COU. ET UN TRAIT ROUGE APPARU SUR CET ENDROIT . SON GRAND PÈRE ANNONÇA AUSSITÔT QUE C’ÉTAIT LE SANG DE KARBALLA QU’IL Y VOYAIT PSLF

Comments are closed

Close