L’Islam : pourquoi dans certaines mosquées le mihrab de l’imam est plus bas que celui des suivants ?

Question posée à Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî :

Salamoun ‘Alaykoum Wa Rahmatoullah Wa Barakatouh Cheikhouna,

J’ai de nombreuses fois vu les fidèles ignorants et nassibis de la secte sunnite se moquer de la prière des musulmans duodécimains en postant des photos dans lesquelles l’imam [dirigeant] de la prière en assemblé, se trouve dans une position plus basse que ses suivants. Pourriez-vous m’apporter une réponse expliquant la raison de cela s’il vous plaît ?

En attente de votre réponse, je prie Allah de vous protéger, vous récompenser pour vos travaux bénis et de vous donner l’opportunité de répandre vos activités Fi Sabilillah. Fi Amanillah.

 

 

sunnisme.net / mihrab d'Uljaytu Muhammad Khodabandeh

sunnisme.net / mihrab d’Uljaytu Muhammad Khodabandeh

 

sunnisme.net / mihrab d'Uljaytu Muhammad Khodabandeh

sunnisme.net / mihrab d’Uljaytu Muhammad Khodabandeh

 

Réponse de son éminence :

Avant de procéder à la réponse de votre question, il est bon de vous faire part que le terme Mihrab signifie : place du combat, là où l’âme de l’adorateur de Dieu est en guerre contre le Satan, mais aussi contre son arrogance face à son Seigneur. L’infériorité et l’humilité du Mihrab de quiconque dirige une prière collective (Jamâ’a), lui rappelle qu’il est le commandant d’une guerre contre le Satan, l’arrogance et toute souillure spirituelle,  menée par lui et ceux qui le suivent pour accomplir leur prière afin de se rapprocher de leur Seigneur.

Il est donc situé plus bas que ses suivants afin de ne pas oublier sa lourde responsabilité dans cette guerre décisive et que toute pensée instantanée basée sur l’arrogance peut le faire tomber comme elle l’a fait au Satan le lapidé.

Et dans ce combat dangereux nous n’avons pas à prêter attention aux moqueries des nawassibs qui sont en fait les soldats du Satan qui essayent de nous piéger et nous faire tomber dans le piège de leur guide en voulant nous donner le faux sentiment d’être mentalement et effectivement inférieurs à eux.

Il y a évidemment une explication  juridique pour cela dans le Madh’hab véridique du chiisme Ja’farite que notre Maître l’Imam Sadeq (psl) nous a belle et bien donnée et je vous réfère directement à sa parole sainte et lumineuse qui éclaire les cœurs des ignorants perdus dans l’obscurité de l’ignorance et cherchant à s’en échapper par la lumière infinie du savoir divin :

 

‘Ammar Ibn Moussa dit :

«L’on questionna  Aba Abdallah (l’Imam Sadeq (psl)) au sujet d’un imam [dirigeant de prière] qui prie alors que derrière lui les mamoums (suivants) sont alignés dans une position plus basse que lui.

L’Imam leur dit :

‘’Si le dirigeant se situe dans un endroit tel que la marche d’un magasin [qui est généralement plus haute que le trottoir] ou tout endroit plus haut que les mamoums, la prière de ces derniers n’est pas correcte. Et si le dirigeant est positionné plus haut qu’eux, à la hauteur d’un doigt, plus ou moins et que cette hauteur est causée par l’inondation ou bien si c’est un terrain répandu [tel que le désert] mais qu’un de ses endroits est plus haut, le dirigeant prie alors dans ce dernier et ses mamoums se mettent à prier plus bas que lui. Quant à un terrain répandu mais en pente, il n’y a pas de mal si le dirigeant est dans une position plus haute [c’est-à-dire si la direction a une certaine hauteur.]’’.

On le questionna ensuite :

‘’Et Si le dirigeant prie dans un endroit plus bas que ceux qui prient derrière lui ?’’.

Il leur répondit :

‘’Il n’y a pas de mal’’ et puis ajouta : ‘’Si un homme prie sur le toit d’un foyer, une boutique ou autre et que le dirigeant de sa prière prie sur le sol et se trouve donc dans une position plus basse que lui, l’homme peut prier derrière lui en le suivant pour accomplir sa prière, [encore une fois l’Imam insiste] : même si le suivant se trouve dans une très haute position que le dirigeant.’’ »

Source islamique :

Man Lā Yahzoroh ul-Faqīh, tome 1, hadith N° 1146

 

«سُئِلَ أَبُو عَبْدِ اللَّهِ(ع) عَنِ الْإِمَامِ يُصَلِّي وَ خَلْفَهُ‌ قَوْمٌ أَسْفَلُ مِنَ الْمَوْضِعِ الَّذِي يُصَلِّي فِيهِ قَالَ إِنْ كَانَ الْإِمَامُ عَلَى شِبْهِ الدُّكَّانِ أَوْ عَلَى أَرْفَعَ مِنْ مَوْضِعِهِمْ لَمْ تَجُزْ صَلَاتُهُمْ وَ إِنْ كَانَ أَرْفَعَ مِنْهُمْ بِإِصْبَعٍ أَوْ أَكْثَرَ أَوْ أَقَلَّ إِذَا كَانَ الِارْتِفَاعُ بِقَطْعِ سَيْلٍ وَ إِنْ كَانَتِ الْأَرْضُ مَبْسُوطَةً وَ كَانَ فِي مَوْضِعٍ مِنْهَا ارْتِفَاعٌ فَقَامَ الْإِمَامُ فِي الْمَوْضِعِ الْمُرْتَفِعِوَ قَامَ مَنْ خَلْفَهُ أَسْفَلَ مِنْهُ وَ الْأَرْضُ مَبْسُوطَةٌ إِلَّا أَنَّهَا فِي مَوْضِعٍ مُنْحَدِرٍ فَلَا بَأْسَ بِهِ وَ سُئِلَ فَإِنْ قَامَ الْإِمَامُ أَسْفَلَ مِنْ مَوْضِعِ مَنْ يُصَلِّي خَلْفَهُ قَالَ لَا بَأْسَ بِهِ وَ قَالَ ع إِنْ كَانَ الرَّجُلُ فَوْقَ بَيْتٍ أَوْ غَيْرِ ذَلِكَ دُكَّاناً كَانَ أَوْ غَيْرَهُ وَ كَانَ الْإِمَامُ يُصَلِّي عَلَى الْأَرْضِ وَ الْإِمَامُ أَسْفَلَ مِنْهُ كَانَ لِلرَّجُل أَنْ يُصَلِّيَ خَلْفَهُ وَ يَقْتَدِيَ بِصَلَاتِهِ وَ إِنْ كَانَ أَرْفَعَ مِنْهُ بِشَيْ‌ءٍ كَثِيرٍ»

 

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net

Jeudi, le 01 décembre 2016

 

Share This:

Close