L’islam : pourquoi selon la religion islamique le chien est impur ?

Question :
Pourquoi dans la religion islamique, le chien est considéré comme un animal impur ?
Résumé de la réponse :
L’un des principes islamiques fondamentaux est que les disposition de la loi suivent généralement les intérêts ou reposent sur les vrais méfaits. Sans les bienfaits et les méfaits, il ne peut avoir ni ordre, ni interdiction, ni décret d’impureté ou de pureté. La question de l’impureté du chien est une question relevant de la jurisprudence. Les jurisconsultes s’accordent et s’appuient de manière globale sur des hadiths pour affirmer que le chien est un animal impur.
Il a été demandé à l’imam Sadeq (psl) au sujet du chien et il répondit : «c’est une impureté, verser très loin le reste d’eau bue par le chien et n’usez pas de cette eau pour faire les ablutions. L’assiette dans laquelle le chien a bu doit dans un premier temps être nettoyée avec de la terre ensuite, avec de l’eau »
Réponse détaillée :
Présenter ce point est indispensable dans ce sens qu’en islam, il existe des principes immuables qui font en sorte que la législation suit un certain nombre de bienfaits et de méfaits. Sans ces bienfaits et ces méfaits, il n’y aurait ni ordre ni interdiction encore moins toute forme de décret d’impureté ou de pureté.[1] Donc chaque fois que nous voyons que  rendu une loi obligatoire, nous comprenons qu’il y a un bienfait dans cette affaire. Et pour obtenir ce bienfait, il est nécessaire d’exécuter cet ordre même si nous ne connaissons pas l’intérêt qui s’y trouve. De même, si Dieu interdit quelque chose ou déclare que quelque chose est impur, nous comprenons que les méfaits et les préjudices qui s’y trouvent demandent qu’on s’en éloigne. Même si pour une raison ou une autre nous ne sommes pas au courant des méfaits ou des intérêts qui régissent certaines dispositions de commandements divins, on a découvert avec les progrès des sciences certains bienfaits et méfaits qui sont cachés derrière ces ordres et interdictions divins. En effet, après des années que le chien a été décrété impur, on a découvert aujourd’hui certaines causes telles que : dans les intestins du chien, il y a un ver de 2 mètres de long appelé Taenia pisiformis.
Lorsque le chien laisse les excréments, ils contiennent les œufs de ce ver. Et une partie de ces vers reste collée aux abords de l’anus de l’animal. Et avec sa langue, le chien les transmet sur d’autres parties de son corps et contamine ainsi toutes les autres places. Si ces vers pénètrent dans l’estomac des hommes, ils seront victimes de plusieurs maladies qui risquent se solder par la mort.[2] C’est l’une des raisons pour lesquelles l’islam considère le chien comme une impureté en soi dans le but d’éviter tout préjudice de cet animal sur l’homme. Il peut avoir d’autres raisons que l’hygiène, la biologie n’ont pas encore découvert.
Les arguments juridiques justifiants l’impureté du chien : 
L’impureté du chien est une question relevant de la jurisprudence. Dans le coran, on ne parle pas de la pureté ou de l’impureté du chien. Cela ne traduit pas le fait que toutes les dispositions islamiques pratiques figurent dans le coran. Le coran se contente généralement d’une présentation brève de certaines dispositions des lois pratiques laissant le soin au prophète (sawaws) et aux imams (pse) de les expliquer et d’apporter des détails aux musulmans. En guise d’exemple, lorsque nous prenons le cas de la prière, nous constatons qu’elle contient beaucoup de dispositions pratiques qui ne figurent pas directement dans le coran.
1 – Le consensus : « L’ensemble des juristes duodécimains après avoir recherché dans les hadiths des Ahl ul Beit (pse) ont affirmé que le chien est impur.[3]
2 – Les hadiths : « Dans le chiisme, le consensus sur une question juridique se fait sur des hadiths la concernant. En ce qui concerne l’impureté du chien, les hadiths provenant des imams se repartissent en deux catégories : « Il y en dans lesquels le mot « impur » (Najis) apparaît clairement et d’autres dans lesquels  ce terme n’apparaît pas clairement. C’est à travers leur déduction qu’on réalise que le chien est impur. Dans ce genre de hadiths, en fonction des questions qu’on posait à l’imam au sujet du reste d’eau bue par le chien et les réponses qu’il donnait, on se rend compte que le chien est un animal impur. Voici quelques exemples :

L’Imam Ali Ibn Abi Tâlib (psl) dit : On demanda au Prophète (sawaws) : de quoi le chien a été créé ? Il répondit : Allah le créa de la salive du Satan. On lui demanda : Comment cela Ô le Messager d’Allah ? 
Il répondit : Lors qu’Allah le Très-Haut fit descendre Âdam et Hawwâ sur terre, ces derniers tremblaient comme deux poussins vibrants. Iblis se rendit donc auprès des animaux prédateurs étant installés sur terre avant l’Âdam et leur dit : 
Deux oiseaux viennent de descendre sur terre, il n’y en a auparavant pas eu observés aussi grands ceux-ci. Allez mangez-les. Les animaux prédateurs vinrent avec lui et le Satan les incitait et hurlait. Il les ramena à proximité. A cause de la précipitation dans sa parole, sa salive coula. Alors Allah le Très-Haut en créa deux chiens, un mâle et l’autre femelle. Ces chiens restèrent autour d’Âdam et Hawwâ. La femelle à Jaddah et le mâle à l’Inde en ne laissant pas les animaux prédateurs s’approcher d’eux deux. Et depuis ce jour, le chien est l’ennemi des animaux prédateurs et vice-versa.[4]

(باب 250 – علة خلق الكلب) 1 – حدثنا أحمد بن محمد بن محمد بن عيسى العلوي الحسيني رضي الله عنه قال: حدثنا محمد بن إبراهيم بن أسباط قال: حدثنا أحمد بن محمد بن زياد القطان قال: حدثنا أبو الطيب أحمد بن محمد بن عبد الله قال حدثني عيسى بن جعفر العلوي العمري عن آبائه عن عمر بن علي عن أبيه علي بن أبي طالب عليه السلام: ان النبي صلى الله عليه وآله سئل مما خلق الله تعالى الكلب، قال: خلقه من بزاق إبليس، قيل: وكيف ذاك يا رسول الله؟ قال: لما أهبط الله تعالى آدم وحواء إلى الأرض أهبطهما كالفرخين المرتعشين، فعدا إبليس الملعون إلى السباع وكانوا قبل آدم في الأرض فقال لهم: ان طيرين قد وقعا من السماء لم ير الراؤن أعظم منهما، تعالوا فكلوهما فتعادت السباع معه وجعل إبليس يحثهم ويصيح ويعدهم بقرب المسافة فوقع من فيه من عجلة كلامه بزاق فخلق الله تعالى من ذلك البزاق كلبين أحدهما ذكر والآخر أنثى فقاما حول آدم وحواء، الكلبة بجدة، والكلب بالهند فلم يتركوا السباع ان يقربوهما، ومن ذلك اليوم الكلب عدو السبع، والسبع عدو الكلب.

a – Il est rapporté de l’imam Sadeq (psl) répondant à une question sur le chien : «(le chien) est une souillure impure . Le reste d’eau qu’il a bue doit être versé et on ne peut user de cette eau pour faire l’ablution. Le récipient ayant contenu cette eau doit également être nettoyé avec de la terre, ensuite rincé avec de l’eau »[5]

محمد بن الحسن بإسناده عن الحسين بن سعيد ، عن حماد ، عن حريز ، عن الفضل أبي العباس ، عن أبي عبدالله  ـ في حديث ـ أنه سأله عن الكلب؟فقال : رجس نجس لا يتوضأ بفضله ، واصبب ذلك الماء واغسله بالتراب أول مرة ، ثم بالماء.
b – Ibn Shari posa une question à l’imam Sadeq (psl) au sujet du reste d’eau bue par le chien. L’imam répondit : «non, je jure par Dieu que c’est impur »[6]
وبإسناده عن سعد ، عن أحمد بن محمد ، عن أيوب بن نوح ، عن صفوان بن يحيى ، عن معاوية بن شريح ، قال : سأل عذافر أبا عبدالله عليه‌السلام وأنا عنده عن سؤر السنور والشاة والبقرة ، والبعير والحمار ، والفرس والبغل والسباع ، يشرب منه أو يتوضأ منه؟ فقال : نعم اشرب منه وتوضأ. قال : قلت له : الكلب؟ قال : لا. قلت : أليس هو سبع؟ قال : لا والله إنه نجس ، لا والله إنه نجس.
c – Abou Souhayl questionna l’imam Sadeq (psl) au sujet de la viande du chien et il répondit trois fois : «le chien est impur »[7]
وعن عدة من أصحابنا ، عن سهل بن زياد ، عن ابن أبي نجران ، عن عاصم بن حميد ، عن أبي سهل القرشي ، قال : سألت أبا عبد الله  عن لحم الكلب؟ فقال : هو مسخ ، قلت : هو حرام؟ قال : هونجس ، اعيدها ثلاث مرات كل ذلك يقول : هو نجس.
d-L’Imam Sadeq (psl) dit : De toute évidence, Allah n’a créé aucune créature plus impure que le chien.[8]
ـ وقد تقدم في حديث عبدالله بن أبي يعفور ، عن أبي عبدالله عليه‌السلام قال : إن الله لم يخلق خلقا أنجس من الكلب.

 

Source initiale de l’article : islamquest.net

Amélioration et développement par Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net
Lundi 06 novembre 2017


[1] – Ensemble d’œuvres, Morteza Motahari, tome 20, page 52, les éditions Sadra, cinquième impression, 1380 hégirien solaire.
[2] – La revue Al Manar, 6ème année, page 307.
[3] – Fiqh ul Sadeq, Seyyed Sadiq Rohani, tome 3, page 280
[4] – Chapitre 250 de ‘Ilal Sharâyé’ (raison de la création du chien)
[5] – Waçâél ush-shi’a, tome 1, page 226, Hadith N°4 du chapitre, Hadith N°574
[6] – Waçâél ush-shi’a, Mohammad ibn Hassan Horr Amili, tome 1, page 226,  hadith 6 du chapitre, Hadith N°576
[7] – Waçâél ush-shi’a, tome 17, page 105, , Hadith N° 30092.
[8] – Waçâél ush-shi’a tome 1, page 227, Hadith N° 8 du chapitre, hadith N°587
chien

Share This:

Close