L’islam : regard de Cheikh ul-Islam sur l’Ijtihad, différent de celui des pseudo-Ossulits et pseudo-Akhbârits

Au nom du Tout-Puissant

Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Muhammad et la famille de Muhammad.

Ceux (les akhbârits) qui disent que : « l’ijtihad est haram dans sa totalité » sont évidemment dans l’erreur autant que ceux (les ossulîts) qui disent que ‘‘l’ijtihad signifie faire des efforts pour émettre une fatwa législative au sujet d’une question juridique non-traitée par le coran et les hadiths. »  
L’ijtihad auquel je me réfère ne signifie ni le consensus, ni l’analogie et ni l’opinion personnelle, il ne correspond donc pas à celui des pseudo-Ossulits enturbannés de nos jours qui sont totalement éloignés des enseignements des Ahl ul Beit (pse). Selon certains parmi eux, les termes et les expressions employés par nos Imams dans leurs hadiths ne doivent pas être confondus avec ceux qui sont employés dans la jurisprudence des savants.
Autrement-dit à leur avis, la jurisprudence est autre chose que les enseignements des Imams Infaillibles (pse). En d’autre terme : Il est donc permis d’innover dans le fiqh pour le mettre à jour afin de pouvoir répondre aux questions juridiques n’étant pas posées à l’époque du Prophète (sawaws) et des 11 Califes de Dieu (pse).
D’après d’autres la plupart de nos hadiths ne sont pas authentiques et prenables, car leurs chaînes de transmission ne correspondent pas aux critères du ‘Ilm Rijâl provenant à la base du sunnisme.
L’ijtihad auquel faut-il se référer, signifie connaître son devoir en étudiant et méditant les hadiths et faire la précaution là où l’on n’a pas d’éclaircissement juridique.

Comment l’étude des hadiths pour apprendre les lois juridiques peut-elle être l’ijtihad si on s’écarte du consensus, de l’analogie et de l’opinionisme ?

Réponse :
En effet si on ouvre les livres de récits, on se rend immédiatement compte que dans presque chaque chapitre il y a des récits qui se contredisent dans l’apparence.
Si l’on n’est pas subtil, prudent et expert, l’on ne s’en sortira pas.
-Il faut savoir :

Quel récit concerne quel cas [exemple : les hadiths interdisant la fille de se marier sans l’accord de son père VS ceux qui l’autorisent à se marier sans l’accord de son père]
-Quel récit évoque des Mouhkamats et lequel évoque des Moutashabihats [exemple : le Hadith de la descente]
-Quelle parole a été proférée en situation de la taqiya et laquelle a été proférée en situation normale [exemple : les hadiths respectant dans l’apparence les deux tyrans VS ceux qui les maudissent]
-Quel récit concerne un cas particulier et lequel concerne tous les cas excepté un [exemple : Les Hadiths condamnant le deuil VS ceux qui l’autorisent et le recommandent pour les Imams (pse].
-Quel hadith émet un décret juridique fortement recommandé sans le rendre obligatoire en employant les mêmes termes que celui qui ordonne un acte obligatoire.
-Quel hadith déconseille fortement un acte sans l’interdire en employant les mêmes termes que celui qui interdit un acte.

Celui qui atteint la capacité de distinguer tout cela, atteint donc le niveau de l’ijtihad (l’effort dans l’étude de la jurisprudence) et il obtient le statut du Moujtahid. 

Tout cela s’apprend bien sûr auprès de grands érudits chiites qu’ils se nomment Ossulits ou Akhbârits dont l’on doit étudier les commentaires avant de se lancer dans l’étude des Riwayâts.

Cette interprétation ne convient pas non-plus aux pseudo-Akhbârits du net qui se sentent experts dans la connaissance de hadiths, mais qui n’arrivent jamais à répondre aux ambiguïtés et finissent souvent par prendre du recul en rejetant certains hadiths contredisant d’autres ou par accusant nos savants d’avoir introduit des hadiths mensongers dans leurs ouvrages de récits.

Louange à Allah qui nous désigna parmi ceux qui s’attachèrent à la wilayat de l’émir des croyants ainsi que celle de ses enfants Infaillibles que les bénédictions d’Allah soient sur eux.

الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِی جَعَلَنَا مِنَ الْمُتَمَسِّکِینَ بِوِلاَیَةِ أَمِیرِ الْمُؤْمِنِینَ عَلیِّ بنِ أَبِی طالِب وَ الْأَئِمَّةِ عَلَیْهِمُ السَّلاَمُ

Que la bénédiction et la miséricorde d’Allah soient sur ceux qui ont choisi et suivi le droit chemin.

L’Islam véridique est le chiisme

Cheikh ul-Islam Ismaïl Safavî,

Sunnisme.net
Samedi, le 03 juin 2017

NRCISI

 

Share This:

Close